Bison Futé se trompe rarement mais préfèrerait qu'on lui donne plus souvent tort | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Ce samedi est classé noir par Bison Futé dans le sens des départs.
Ce samedi est classé noir par Bison Futé dans le sens des départs.
©Reuters

Journée noire

Bison Futé se trompe rarement mais préfèrerait qu'on lui donne plus souvent tort

Avec 4 millions de véhicules attendus sur les routes ce week-end pour le grand chassé-croisé des juillettistes et des aoûtiens, ce samedi est classé noir par Bison Futé dans le sens des départs, rouge pour les retours.

Jérôme  Lefèvre

Jérôme Lefèvre

Jérôme Lefèvre est  vice-président du Centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise (CJD). Il est également le dirigeant fondateur de la société INFOTRAFIC, spécialisée dans la diffusion d’informations en temps réel pour le digital media. L’entreprise INFOTRAFIC créée en 2000 propose ses services dans toute l’Europe aux entreprises pour faire gagner du temps à leurs clients et leurs collaborateurs.

Voir la bio »

Atlantico : Ce week-end prévoit d’être le plus chargé de l’année, car c’est le grand chassé-croisé entre juillettiste et aoûtiens. Comment fonctionne les prévisions du trafic ?

Jérôme Lefevre : Les prévisions sont basées essentiellement sur des statistiques et sur les constats des conditions de circulation des années précédentes. Elles prennent en compte également les calendriers de vacances, les circonstances particulières – comme les jours fériés. Par exemple, si le 15 août tombe un dimanche ou un mardi cela n’aura pas les mêmes conséquences. Les prévisions regardent également les événements exceptionnels : type Tour de France. Cela à un fort impact sur les axes routiers. Et enfin, les conditions météo sont regardées de très près pour établir nos prévisions du trafic.

De quelle façon sont graduées les prévisions de trafic ?

Il y a plusieurs classements : journée verte, orange, rouge ou noire.  Cette graduation est déterminée à partir d’un certain seuil de difficultés estimées. Par exemple, ce week-end du chassé-croisé est classé journée noire. Les ralentissements se situent principalement sur l’axe Nord-Sud. Il y a des prévisions par région, par exemple la vallée de Rhône sera plus impactée samedi en journée alors que les embouteillages seront très nombreux dimanche soir sur l’île de France. Pour ce week-end spécifique, nous recommandons de partir dimanche si possible.

Est-ce que les prévisions sont toujours fiables ? Quels sont les facteurs d’erreur ?

Il faut rester modeste sur la fiabilité de nos prévisions. Lorsqu’on pense qu’une journée sera noire et que finalement elle est rouge, les médias n’en parlent pas.

Deux possibilités dans notre erreur : soit nos prévisions étaient fausses, soit les automobilistes ont suivi nos conseils. Les informations fournies par les différents sites d’info trafic peuvent avoir un impact sur la décision des usagers, ils peuvent changer d’heure de départ par exemple. Cependant les informations sont relativement fiables dues à l’historique. Cela fait près de 40 ans que les flux de trafics sont recensés, Bison Futé a été créé dans les années 70.

En quoi l’info trafic est important pour les usagers, et les vacanciers ?

L’info trafic permet de réguler les flux routiers et va organiser votre voyage. Le fait d’être au courant de ce qui vous attend sur la route, va vous permettre d’être plus serein et de gagner en bien-être. Concrètement il vaut mieux être prévenu si vous allez rencontrer de gros bouchons, cela permet de mieux les vivre (on anticipe les besoins en eaux et en nourriture). Bison Futé, a pour mission d’éviter les saturations d’axes routiers ainsi que les complications plus importantes comme les accidents, les blocages d’axes… il vérifie les régulations des flux. Les usagers doivent dans la mesure du possible s’informer et prendre leur décision en conséquence. 

Propos recueillis par Manon Hombourger

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !