Aux États-Unis, fumer peut faire perdre jusqu’à 2 millions de dollars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Aux États-Unis, fumer peut faire perdre jusqu’à 2 millions de dollars
©Flickr/Fried Dough

USA Business

Aux États-Unis, fumer peut faire perdre jusqu’à 2 millions de dollars

Une étude étonnante révèle qu’un fumeur américain peut perdre jusqu’à 2 millions de dollars tout au long de sa vie. Tous les vendredi, des nouvelles du business aux États-Unis avec FranceUSA Média.

France USA Media

France USA Media

France USA Media est une agence de presse basée à Los Angeles. Elle couvre l'actualité des Etats-Unis en Français pour la presse, la télévision et l'internet, avec des correspondants à New York, Washington, Austin, San Francisco et L.A.

Voir la bio »

C’est la semaine du tabac aux États-Unis. Ou plutôt de l’attention que l’on doit porter au problème. A cette occasion, l’organisation WalletHub, qui analyse régulièrement la consommation des Américains, a publié une enquête étonnante relayée par USA Today ce jeudi. Au total, un Américain fumeur peut perdre jusqu’à 2 millions de dollars dans sa vie à cause du tabac. La perte est en tout cas minimum de 1,1 million de dollars. Explications.

“La plupart d’entre nous pensons uniquement au prix du paquet et aux taxes que l’on paie”, analyse Jill Gonzalez, porte-parole de WalletHub. “Mais si vous pensez aux coûts de santé, qui peuvent totalement être évités, et aux attitudes antifumeurs dans les entreprises, tout cela s’additionne”.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]


Le calcul est réalisé de la façon suivante :

1- Le coût du tabac, tel qu’il est : le prix du paquet, calculé sur 51 ans + l’argent qui aurait été économisé sans tabagisme.

2- Le coût de la santé : les dépenses globales par Etat ont été divisées par le nombre de fumeurs.

3- La perte de revenu par fumeur : la Réserve fédérale d’Atlanta a en effet réalisé une étude affirmant que les fumeurs gagnent 8% de moins que les non-fumeurs, à cause de leur dépendance.

4- D’autres coût incluent par exemple la perte d’assurance sur un crédit immobilier, habituellement octroyé sans difficulté aux non-fumeurs.

C’est l’Alaska et le Connecticut qui font les plus gros “scores”, avec deux millions de dollars perdus par fumeur le long d’une vie. Suit tout de suite l’Etat de New York avec 1,9 million. En revanche, en Caroline du Sud, en Virginie occidentale et dans le Kentucky, le chiffre approche le 1,1 million. Aux Etats-Unis, 42,1 millions de personnes fument. Soit 18% de la population, selon le Center for Disease Control.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !