Après 6 mois de guerre commerciale, Amazon et Hachette tournent la page | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Après 6 mois de guerre commerciale, Amazon et Hachette tournent la page
©REUTERS/Rick Wilking

Une autre histoire

Après 6 mois de guerre commerciale, Amazon et Hachette tournent la page

Amazon et la branche américaine d’Hachette ont signé un accord sur les conditions de vente des livres. La conclusion d'une bataille juridique et commerciale entamée au printemps dernier. Chaque vendredi, des nouvelles de l'économie américaine avec France-USA Média.

France USA Media

France USA Media

France USA Media est une agence de presse basée à Los Angeles. Elle couvre l'actualité des Etats-Unis en Français pour la presse, la télévision et l'internet, avec des correspondants à New York, Washington, Austin, San Francisco et L.A.

Voir la bio »

C’est la fin d’un litige de plus de six mois. Amazon et la filière américaine d’Hachette ont signé un accord sur les conditions de vente des livres. L’accord entrera en vigueur en 2015, mais déjà sa signature permet le retour à la normale des activités entre Hachette et Amazon. Avec cet arrangement, Hachette sera, entre autres, en mesure de fixer le prix de vente de ses œuvres, ce qui avait été le point clé des discussions dans cette bataille.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
 


Amazon souhaitait fixer le prix des livres numériques sous la barre symbolique des dix dollars. Une proposition qu’avait refusée l’éditeur français. Amazon avait réduit ses stocks en provenance d’Hachette, allongé les délais de livraison de quelques jours à quelques semaines, supprimé les promotions et la possibilité de pré-commandes sur le site. "Ces mesures ont eu un impact financier pour le groupe, mais il est extrêmement difficile à quantifier", a souligné Myriam Simonneaux, porte-parole de Hachette. Aussi, les activités de l’éditeur français avait baissé de 5,9% au troisième semestre, pénalisé par ce conflit.

Près de 900 auteurs réunis sous la bannière "Authors United" ont d’ailleurs dénoncé ce blocage en publiant une double page dans le New York Times. Parmi eux, on retrouvait notamment des grands noms comme Stephen King, Paul Auster ou encore Milan Kundera. 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !