Alerte au boom des paris en ligne chez les plus jeunes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Photographie de la page d'accueil d'un site de paris en ligne.
Photographie de la page d'accueil d'un site de paris en ligne.
©Joël SAGET / AFP

Addiction

Alerte au boom des paris en ligne chez les plus jeunes

Avec la pandémie de Covid-19 et les multiples confinements, les adolescents et les jeunes adultes ont consacré beaucoup de leur temps sur les paris sportifs en ligne.

Pascal  Vesproumis

Pascal Vesproumis

Le Dr Pascal Vesproumis est Spécialiste en Médecine générale, Addictologue Hypnothérapeute, Conférencier en hypnose pour l’AFEHM(association  française Pour l’étude de l’hypnose médicale ) et Membre de la société française d’alcoologie (SFA).

 

Voir la bio »

Atlantico : Avec trois confinements et autant de restrictions sanitaires, les ados et jeunes adultes ont passé beaucoup de temps chez eux devant leurs ordinateurs et il semble qu’une grande partie de leur temps libre ait été dédiée au pari sportif en ligne. Est-ce une réalité ?

Dr Pascal Vesproumis : Chez les jeunes adultes et les ados, il y a eu une plus grande tendance à jouer, c’est indéniable. Dans cette population, il y a plus de garçons que de filles. Pour vous rendre compte de l’ampleur du phénomène, il suffit de regarder les derniers chiffres publiés par l’ANJ « Les jeunes joueurs semblent bien plus touchés que leurs aînés par ce phénomène : 16% des joueurs de 18 à 24 ans et 14% des joueurs de 25 à 34 ans déclarent avoir ressenti une perte de contrôle durant le deuxième confinement (contre 2% des 50 ans et plus) » et « parmi les joueurs de 18-24 ans, ils sont 13% à avoir découvert le jeu en 2020 ». Et ce qui inquiète est que seulement 47 % des joueurs ayant été en situation de perte de maîtrise envisagent de moins jouer à l’avenir, le constat est lourd de conséquence…

Ce qui a fait jouer les ados durant le confinement est lennui doublé de l’appât du gain. Il est devenu quelque chose de majeur car on voit des stars en parler. Tout est devenu possible car les jeunes ont normalisé les salaires des stars sans fixer de limites.

Quelles sont alors les raisons qui expliquent cette nouvelle attirance des jeunes vers le jeu ?

Il faut savoir que la place que le marketing a pris dans notre société « addictogène » est importante. Lorsque l’on regarde les affiches dans le métro, elle parlent aux jeunes, elles leur demandent s'ils sont comme les autres.

Pour être comme les autres et être un jeune adulte, il faut traverser ce message publicitaire, ce qui implique des prises de risques incompréhensibles pour l’entourage, mais prendre le risque c’est devenir comme les autres et un rite initiatique. Je peux être capable de consommer comme d’autres quelque chose. Je veux montrer que je veux faire pareil.

La société sait que l’on se développe dans les risques avec le jeu d’identification. Quand on regarde l’affiche, on voit des personnes qui sont parfois connues et des sportifs de haut-niveau. C’est ça le pari sportif : le jeune s’identifie au sportif en jouant. Je deviens fort car je gagne comme le sportif. Je m’identifie à l’action héroïque et non au sport.

Est-ce que vous avez vu une augmentation des consultations à ce propos ?

Étonnamment non. Nous n’avons pas constaté un boom de la proportion de patients sur ce sujet. Les malades viennent nous voir quand ils sont en difficultés bancaires. Leurs banques les appellent et c’est là que l’on va avoir un contact. Ils viennent quand ils sont complètement coincés. Parfois ils vont voir un psychiatre et on finit par se rapprocher d’un centre. La difficulté est de les amener à la notion de soins car ils sont nombreux à être dans cette situation comme le montrent les chiffres, mais on ne les voit pas.

Contrairement à l’adulte, l’adolescent ne comprend pas quand il n’a plus d’argent. Il dit faire ce qu’il veut. On retrouve chez le joueur un raisonnement erroné.

Le raisonnement erroné lui fait croire qu’il peut renflouer la dette en rejouant ce qui sous-entend pour lui.. gagner forcément !

Pour plus d'informations sur le sujet, cliquez ICI 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !