Mort de Ben Laden : "La campagne de vengeance vient de commencer" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Mort de Ben Laden : 
"La campagne de vengeance vient de commencer"
©

Menace terroriste

Mort de Ben Laden : "La campagne de vengeance vient de commencer"

Les talibans pakistanais avaient promis de venger la mort de Ben Laden. Ils ont revendiqué l'attentat qui a fait 80 morts dans le nord-ouest du Pakistan ce vendredi. Mathieu Guidère, spécialiste du terrorisme, décrypte pour Atlantico, les menaces qui pèsent sur l'Europe et la France en particulier.

Mathieu  Guidère

Mathieu Guidère

Mathieu Guidère est islamologue et spécialiste de veille stratégique. Il est  Professeur des Universités et Directeur de Recherches

Grand connaisseur du monde arabe et du terrorisme, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le Choc des révolutions arabes (Autrement, 2011) et de Les Nouveaux Terroristes (Ed Autrement, sept 2010).

 

Voir la bio »

Atlantico : Un attentat destiné à venger la mort de Ben Laden et revendiqué par les talibans pakistanais a fait 80 morts ce vendredi dans le nord-ouest du Pakistan. Peut-on craindre les mêmes attaques en Europe comme à Paris, Londres ou Madrid ?

Mathieu Guidère : Il faut rappeler que le Tehrik-e-Taliban, qui est la principale mouvance des talibans pakistanais, a fait allégeance à Oussama Ben Laden et avait promis cet attentat pour venger la mort du leader d’al-Qaïda. Il assure même que c’est le premier des attentats et que d’autres suivront. Il s’agit d’un groupe qui s’est fixé prioritairement comme ennemi le gouvernement pakistanais accusé de collaborer avec les Etats-Unis. A l’étranger, la cible prioritaire restent essentiellement les Etats-Unis, mais ce groupe en particulier n’a pas pour objectif d'attaquer les Européens ni les autres pays occidentaux.


Les talibans pakistanais sont-ils capables de renouveler leurs attentats au Pakistan et de frapper l’Europe ?

Oui, le Tehrik-e-Taliban a les moyens de commettre d’autres attentats, il a même cette culture de l’attentat de vengeance, puisqu’à chaque mort de l’un de ses chefs, il a mené une série d’attentats suicides très meurtriers, aussi meurtriers que celui qui vient de frapper le Pakistan. En réalité, la campagne de vengeance vient de commencer, et ces annonces faites par les différentes branches d’al-Qaïda, répondent à une logique de régionalisation, davantage qu’à une logique générale, en d’autres termes, ce groupe s’est fixé pour objectif d’attaquer les Américains dans la région AfPak (Afghanistan/Pakistan). Pour ce qui est de l’Europe, la menace la plus sérieuse dans les semaines et les mois à venir, provient malheureusement d’un autre groupe terroriste, al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), qui s’est fixé comme objectif d’attaquer et de venger la mort de Ben Laden.


La menace terroriste contre l'Europe vient donc essentiellement d’Afrique du nord ?

Oui, la base d’AQMI a reçu comme ordre prioritaire d'être, pour reprendre l’image des terroristes, “une épine dans la gorge des Français”, et étant donné qu’ils ont annoncé il y a quelques jours qu’ils vengeraient la mort de Ben Laden, on peut craindre des tentatives d’attaques contre les intérêts européens en dehors de l’Europe en général ou contre les intérêts français en particulier, et ce par tous les moyens.


Peut-on craindre que les destinations touristiques des Occidentaux deviennent les principales cibles des terroristes ?

En réalité, d’autres types de messages nous permettent de connaitre la nature de la menace. AQMI a ainsi publié un message concernant le récent attentat de Marrakech (ndlr : l'attentat a fait 17 morts dont 8 Français) dans lequel le groupe estime que les attaques contre les touristes ou les sites touristiques ne sont pas bénéfiques aux révolutions arabes. Par ailleurs, nous savons que les campagnes de vengeance pour la mort des chefs de l’organisation terroriste ne se font pas par des actions contre les touristes car ces organisations ou leurs différentes branches ne considèrent pas ce type d’actions comme assez valables ou pour ainsi dire comme à la hauteur du martyr qu’ils viennent de perdre. Ils ont tendance à considérer que seules, des actions spectaculaires, très meurtrières comme celle qui a frappé ce vendredi le Pakistan, sont dignes de venger la mort de leur chef. La menace à laquelle nous pouvons nous attendre ne relève donc pas de l’enlèvement de touristes, de prises d’otages ou d’attaques contre des destinations touristiques mais plutôt, malheureusement, de l’attentat spectaculaire et meurtrier.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !