Affaire Merah : les familles des premières victimes du terroriste déçues par le gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Affaire Merah : les familles des premières victimes du terroriste déçues par le gouvernement
©

Info Atlantico

Affaire Merah : les familles des premières victimes du terroriste déçues par le gouvernement

Le père du jeune soldat français tué par le terroriste Mohamed Merah il y a quelques mois n'a pas pu rencontrer Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense comme cela était pourtant prévu.

Une fois encore, vendredi dernier, Albert Chennouf-Meyer, le père d’Abel Chennouf, jeune soldat français ayant servi en Afghanistan assassiné par Mohamed Mérah à Montauban en mars dernier, a subi un camouflet de la part du gouvernement français : son entretien prévu avec Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a en effet été annulé alors qu’il comptait beaucoup sur ce rendez-vous pour sensibiliser les pouvoirs publics à ses demandes.

Ce retraité d’origine algérienne souhaite notamment la déclassification des documents liés à l’affaire et que les militaires tués par Merah soient officiellement considérés comme « morts pour la France ». Pour la première fois, les familles de victimes du « tueur au scooter » préparent une initiative commune dirigée vers le Président de la République, François Hollande, afin que leurs requêtes soient sérieusement étudiées. 

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Affaire Merah : les voisins demandent réparation pour les dégâts causés par l’assaut du RaidAffaire Merah : sa soeur, Souad, déjà surveillée par la DCRIAffaire Merah : Abdelkader, son frère, nie tout implication devant les juges Affaire Merah : Squarcini entendu comme témoin, le domicile d'Abdelkader Merah perquisitionnéAffaire Merah : la tuerie de l'école juive aurait-elle pu être évitée ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !