L’Affaire Ligonnès et les web détectives | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Maison des Dupont de Ligonnès...
Maison des Dupont de Ligonnès...
©

Net reporters

L’Affaire Ligonnès et les web détectives

L’affaire Ligonnès illustre combien les traces laissées sur la toile par le principal suspect - toujours en fuite, Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d'avoir assassiné son épouse et ses 4 enfants - et ses proches fournissent des pistes nombreuses. Une enquête interactive où chacun peut s’improviser détective et tenter de résoudre les énigmes. Décryptage cybernétique.

Mathieu Hamel

Mathieu Hamel

Mathieu Hamel est directeur conseil au sein du pôle digital d'Image & Stratégie Europe, agence de conseil spécialisée en communication publique et institutionnelle.

Voir la bio »

Dans Les Racines du Mal, Maurice Dantec imagine une enquête menée par un puissant ordinateur, la « neuromatrice », capable de reconstituer le puzzle meurtrier du tueur en série. Cet ordinateur emprunte le modèle des cerveaux humains, tout en accélérant à l’infini son fonctionnement…

Et si Internet était devenu la version moderne de la « neuromatrice », combinant les cerveaux multiples des internautes à l’affût pour fournir une puissance de recherche nouvelle ? L’affaire Ligonnès illustre combien les traces laissées sur la toile par le tueur et ses proches fournissent des pistes nombreuses. Une enquête interactive où chacun peut s’improviser détective et tenter de résoudre les énigmes. Où le tueur est-il parti ? Pourquoi a-t-il tué ?

Cette affaire révèle un nouveau rôle dans les enquêtes criminelles : la web investigation. S’agit-il d’un épisode d’Agatha Christie version 2.0 ? De horde de Miss Marple modernes ? Ou simplement du voyeurisme digital ? Probablement un peu des deux…

Les internautes cherchent à localiser Ligonnès et à comprendre ses motivations. Et que trouvent-ils ?

Scène de crime #1 : ils parlaient sur les forums

Xavier Dupont de Ligonnès poste des centaines de messages sous les pseudos « eleve », « Chevy », « Ligo » ou « Cachou » sur le forum cite-catholique.org.

Suite à un post anonyme le 8 avril, quelques jours après l’assassinat de la famille Ligonnès, ce sont des « internautes enquêteurs » qui identifient Xavier Dupont de Ligonnès. Après avoir contacté le modérateur du forum, ils font le rapprochement grâce à son adresse email et l’adresse IP associée au message. 

Un internaute identifie l’adresse IP 62.34.36.147 et croit localiser Ligonnès vers Cagnes. Mais l’adresse IP attribuée n’est pas fixe. Elle peut indiquer une localité différente selon son attribution. La piste est brouillée.

Agnès Ligonnès, son épouse, utilisait quant à elle le forum du site Jeteplais.com, sous le pseudonyme « Agnes44 » pour faire des rencontres. Ses interventions permettent aux enquêteurs de mieux comprendre la situation du couple qui paraissait extérieurement soudée et sans histoire.

Sur son profil, on peut lire une description assez intime de ses motivations à utiliser ce site : « Ces hommes me disent très sexy et pleine de charme... j’ai les cheveux mi-longs, poivre et sel, (mais je vous assure : tous aiment !!!) yeux noisettes… Mon mari (et les autres) me dit que je suis comme les bons vins… de plus en plus belle et bonnes en vieillissant… ;- ) Ai tenté expérience triolisme HHF…très réussie ! Aimerais dialoguer avec femme bi afin de savoir si je pencherais aussi de ce coté là..? Je me demande ! Envie de faire expérience avec une femme. »

Ce passage est largement repris par la presse, notamment Marianne 2. Les internautes s’indignent de la publication d’éléments de la vie privée de la famille repris par les médias. Pourtant, si cette présentation relève effectivement de la sphère privée, elle est accessible aux internautes en quelques clics.

Scène de crime #2 : les profils Facebook de la famille

Les profils Facebook des membres de la famille et leurs interventions sur les forums sont passés au crible par les « web enquêteurs » et les curieux. La presse s’en inspire très largement pour commenter l’affaire. Très vite, les internautes se sont mobilisés sur Facebook avec la création de LA page « En hommage à la famille de Ligonnès ~ Nantes » qui rassemble 4 726 personnes. 12 groupes et 10 pages sont mis en ligne entre le 20 et le 28 avril. Des proches témoignent et rendent hommage à la famille.

La page « Xavier Dupont de Ligonnès : Enquête et Débat » est créée par un mystérieux web enquêteur nommé « Christophe La Vérité » situé à l’université du Colorado selon son profil. Cette page rassemble 1 213 personnes. Le numéro de téléphone de l’hôtel de police de Nantes est affiché sur la page. Ce web enquêteur serait-il policier ?

Suite à la polémique sur la publication de plusieurs photos de la famille sur le Wall de la page, l’administrateur propose un sondage « Faut-il supprimer les photos? ». Dans les photos de la Fan page, une pièce à conviction est publiée : la liste des établissements de test pour la Carte Crystal, un projet de système de fidélisation de clientèle pour les restaurants, créée par Ligonnès. Selon les internautes, ces établissements n’existent pas (25 commentaires).

Facebook est ainsi utilisé pour deux raisons par les internautes : pour s’informer sur la famille et pour mener l’enquête collectivement.

L’apparition de ces « web enquêteurs » contribue t-elle à l’enquête réelle ? Selon les experts, Ligonnès, s’il est bien coupable, aurait prémédité ses actes. Pour préparer sa fuite, il aurait pu ajuster « son identité numérique » avant de passer l’acte, et ainsi brouiller les pistes…

A ce stade, tous les doutes sont permis.

NDLR : Ce billet a été publié initialement sur le site e-reputation.org


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !