95% des parents ne savent pas installer un siège auto pour enfant: les trucs essentiels à comprendre pour bien les installer (étude Oregon Health) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
95% des parents ne savent pas installer un siège auto pour enfant: les trucs essentiels à comprendre pour bien les installer (étude Oregon Health)
©REUTERS / Enny Nuraheni

Baby, please don't crash

95% des parents ne savent pas installer un siège auto pour enfant: les trucs essentiels à comprendre pour bien les installer (étude Oregon Health)

Selon une étude américaine, plus de 9 jeunes parents sur 10 sont incapables d’installer un siège-auto sans commettre une seule erreur. Ces mauvaises manipulations peuvent s’avérer très dangereuses.

Pierre Chasseray

Pierre Chasseray

Pierre Chasseray est délégué Général de l'association 40 Millions d'automobilistes.

Voir la bio »

Selon une étude américaine menée par Oregon Health, 95% des parents ne parviennent pas à installer un siège auto sans commettre une erreur. Quels sont les conseils à suivre pour être sûr de la sécurité des enfants en voiture ?

Certains dispositifs de retenue de nos enfants paraissent on ne peut plus simple à installer lorsque nous sommes en magasin et se révèlent infiniment plus complexes lorsqu’il s’agit de le mettre en place dans notre voiture. Pourtant, il est absolument capital de l’installer correctement. Le premier conseil à suivre, c’est de ne jamais oublier qu’un dispositif pour enfant est conçu pour être fixé et donc faire corps avec le véhicule. Si après installation, la nacelle, la coque ou le siège bouge encore, c’est raté ! Il existe différents types de techniques de fixation qui varient en fonction de la marque et du modèle de siège. Aussi, la première règle essentielle est de toujours se référer à la notice d’installation du fabricant. En cas de doute, il existe heureusement sur Internet des vidéos « tutoriel » qui vous permettront de corriger les erreurs d’installation. Souvent en ligne sur les sites des fabricants, ces vidéos vous permettront assurément de gagner du temps car il faut reconnaître que certains dispositifs ne sont pas toujours simples à installer. Dans le cas d’une coque pour bébé - qui est certainement le dispositif le moins aisé à mettre en place -,  dans la majeure partie des cas, la ceinture diagonale entoure la coque et la ceinture abdominale passe devant les jambes de l’enfant. Mais tout cela reste théorique et il est absolument essentiel de consulter la notice du fabricant !

Quelles sont les erreurs que les parents commettent le plus fréquemment ?

Très souvent les erreurs que commettent les automobilistes ne partent pas d’un mauvais sentiment ou d’une réelle volonté de mise en danger de leur enfant. Typiquement, on retiendra la ceinture de sécurité que trop de parents encore font passer sous le bras de leur petit avec la crête de la brûlure au niveau du cou. C’est évidemment une erreur gravissime puisque la ceinture perd toute son efficacité dans ces conditions. C’est aussi plus simplement encore la peur de trop serrer l’enfant avec son harnais. Le problème, c’est qu’un harnais trop souple perd lui aussi toute efficacité. Lorsque nos petits grandissent et utilisent des réducteurs, il est tout aussi capital de veiller à ce que la ceinture ne vrille pas, qu’elle passe bien au-dessus de l’épaule et non pas au niveau du cou de l’enfant… Il faut aussi revenir sur l’interdiction formelle de maintenir un nouveau né en écharpe sur les genoux d’un passager, une règle essentielle et encore trop souvent ignorée. Dans un véhicule, une place est égale à une personne, qu’il soit tout petit ou bien plus grand !

Je terminerai évidemment par une recommandation essentielle car nous constations aujourd’hui trop d’automobilistes faisant cette erreur : une coque ne s’installe JAMAIS face à la route. C’est sans aucun doute l’erreur la plus fréquente avec un bébé. Combien de parents sur des forums internet se posent la question du moment où ils peuvent installer la coque face à la route… La règle est simple et mérite d’être martelée, la coque face à la route, c’est JAMAIS, «  NEVER » !

Quels types de risques ces erreurs font-elles courir aux enfants ?

Je ne voudrais surtout pas apparaître comme un « alarmiste » cherchant à effrayer l’opinion, ce n’est pas le rôle de notre association. Cependant, impossible de passer à côté de certains chiffres terribles en termes d’accidents. Dans 10% des cas d’accidents mortels, l’absence de ceinture de sécurité est mise en cause. La moindre mauvaise installation ou le moindre relâchement de ceinture peut avoir des conséquences terribles pour nos enfants. Inutile de regarder les vidéos de crash test disponibles sur Internet pour visualiser l’effet d’une mauvaise fixation. Nous devons garder en tête que nos petites erreurs d’installation du dispositif de retenue de l'enfant ou notre volonté de « confort » en relâchant un peu la tension de la ceinture de sécurité peuvent se révéler fatales en cas de chocs. C’est pourquoi il est intéressant de privilégier lors de l’achat des systèmes d’attaches simplifiés qui permettent d’optimiser la sécurité de nos petits loulous.

Peut-on mettre le siège à l’avant ?

Il est possible d’installer un enfant à l’avant, mais uniquement sous certaines conditions. Il existe différents types de véhicules qui ne disposent pas de places à l’arrière. Dans ce cas, il reste autorisé de l’attacher soigneusement dans son équipement adéquat en reculant au maximum le positionnement du siège. Il reste aussi autorisé de placer son enfant à l’avant si la banquette arrière est momentanément inutilisable ou tout simplement si les places à l’arrière sont occupées par des enfants de moins de 10 ans, correctement cachés évidemment… Quoiqu’il arrive, il est impératif de désactiver le dispositif airbag au niveau du passager avant lorsque vous transportez un enfant à l’avant. L’airbag en se gonflant pourrait en effet occasionner de sévères blessures sur nos bambins, bien plus petits que nous.

Comment bien choisir son siège auto ?

Bien choisir son siège auto, c’est essentiel. Bien sûr nous allons pour certains d’entre nous être contraints par le prix et l’enveloppe budgétaire qu'il nous est possible d’affecter. N’oubliez pas qu’il s’agit de la sécurité de votre enfant et de son confort. Acheterions-nous une voiture avec des sièges en plastique de mauvaise qualité ? Bien évidemment non ! Et que représente le coût d’un bon siège auto dans notre budget consacré à l’automobile? Très peu.

La première question à se poser va être celle du dispositif adapté à l’âge, au poids et à la taille de votre bébé. Pour schématiser, un nouveau né aura besoin d’un siège de groupe 0+ jusqu’à ses un an (pour 13 kilos maximum et 75cm maximum), puis passera au groupe 1 entre 9 et 18kilos maximum. Le groupe 0 est réservé à la nacelle et donc aux premières semaines de naissance de votre enfant.

Pour faciliter l’installation du dispositif, il existe des fixations spécifiques à différents sièges comme l’isofix par exemple qui a l’avantage de’optimiser la fixation du fauteuil en quelques clics. De même, il existe aussi des « bases » restant installées dans la voiture qui permettent une fixation simplistes de la coque ou cosy de votre enfant. Ces dispositifs ne sont pas anodins. Au de la de l’aspect « sécurité », ils permettent de ne pas réveiller vos enfants pendant leur sommeil et croyez en mon expérience de papa… Le silence est d’or… 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !