Sofinco, 3 Suisses, VistaPrint... : 5 changements de logo qui en disent long sur la stratégie de leur entreprise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Sofinco, 3 Suisses, VistaPrint... : 5 changements de logo qui en disent long sur la stratégie de leur entreprise
©DR

Tout beau, tout neuf

Sofinco, 3 Suisses, VistaPrint... : 5 changements de logo qui en disent long sur la stratégie de leur entreprise

La rentrée fut riche en nouvelles identités visuelles du côté des entreprises. Voici une sélection de cinq changements de logo qui illustrent les nouveaux positionnements de ces sociétés.

Jean-Philippe Danglade

Jean-Philippe Danglade

Jean-Philippe Danglade est professeur de marketing  à Kedge Business School. Il est directeur scientifique des programmes Master spécialisé Entertainment et média. Il forme plus de 300 étudiants par an à Kedge BS, il intervient également à l'ESTC, Escarc, l'université Paul Cézanne, l'IAE de Savoie.

 Il a publié Marketing et célébrités aux Editions Dunod.

Voir la bio »

 Le plus radical : Vista Print

Le changement est assez tranché par rapport à l’ancien logo quadrichromique façon "Bisounours", qui apportait une touche de sympathie. L’identité visuelle du low cost de l’impression online a été retravaillée par l’agence Tank Design. Beaucoup plus moderne et subtil, le nouveau logo traduit tout autant l’évolution d’une marque à l’origine B to C vers une entreprise de services ciblant également les sociétés de petite taille qu’un changement de statut. En effet, Vista Print se présente comme une société internationale employant 4600 personnes dans 130 pays. La nouvelle identité visuelle illustre donc à la fois la modernité et la maturité de l’entreprise.

 

 Le plus nécessaire : 3 Suisses

Toujours rouge mais sans le "les", le nouveau logo s’avère beaucoup plus moderne et classieux que l’ancien, qui avait incontestablement vieilli. Et pour cause, le vépéciste tente de relancer son activité après une année 2013 marquée par une perte de 62 millions d’euros. L’entreprise a repensé son business model et se présente aujourd’hui comme une entreprise totalement "digitale". Le nouveau logo respecte donc les fondamentaux de la marque mais sera sans doute plus à même d’interpeller la nouvelle clientèle plus connectée, ciblée par le nouveau plan stratégique.

 

Le plus discret : Sofinco

Il s’agit là d’un lifting plus que d’un changement radical, puisque le logo a déjà été légèrement modifié en 2011. Si l’étoile et le code couleur, éléments identitaires "historiques", sont conservés; la typographie, quant à elle, est plus ronde traduisant les valeurs de proximité et de dialogue, chères à la marque. Cette évolution des éléments identitaires (logo, signature) complète une nouvelle campagne de communication diffusée courant 2014 autour de l’ambassadeur Frédéric Michalak, dont l’objectif est le repositionnement de Sofinco vers une nouvelle relation client.


Le plus coloré : Alinéa

Afin de se différencier de ses principaux concurrents, l’entreprise fait le choix de renforcer la puissance de la marque Alinéa, tout en soulignant ses racines méditerranéennes autour d’un logo plus coloré et affirmé (le A comporte cinq couleurs vives), rompant clairement avec l’ancien (écriture blanche sur fond bleu) qui manquait de style et donc d’attribution.
 

Le plus polémique : Air Austral

Ici, le changement de l’ensemble des éléments d’identité (logo, signature) accompagne un déploiement stratégique ambitieux de la compagnie aérienne et "mêle avec fierté ses racines réunionnaises à la modernité et l’excellence que la compagnie cherche à incarner" selon son DG. Néanmoins, le nouveau logo a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux en raison de sa trop grande proximité avec le logo de la défunte compagnie aérienne Axis Airways.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !