49% des sympathisants UMP en faveur d'accords avec le FN aux élections locales | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les militants UMP sont à 49% favorables à des alliances locales avec le parti de Marine Le Pen.
Les militants UMP sont à 49% favorables à des alliances locales avec le parti de Marine Le Pen.
©Reuters

Sondage Ifop/Atlantico

49% des sympathisants UMP en faveur d'accords avec le FN aux élections locales

Sondage Ifop/Atlantico. Près de la moitié des sympathisants UMP souhaitent des accords avec le parti de Marine Le Pen aux élections locales. Les sympathisants du Front national y sont quant à eux favorables à 72%.

A lire également >>> Je t'aime, moi non plus : pourquoi la question de l'avenir de l'UMP et du FN se pose autant en termes d'alliances potentielles que de luttes à mort

Le souhait d'accords électoraux entre l'UMP et le Front national aux élections locales

Question : Souhaitez-vous qu’aux élections locales (municipales, cantonales, régionales), l’UMP et le Front National passent des accords électoraux ?

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)
___________________________________

[1] Sondage Ifop pour L’Express réalisé par téléphone du 20 au 21 mars 1998 auprès d’un échantillon de 721 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’intitulé exact de la question était : « Approuvez-vous ou désapprouvez-vous le fait que certains présidents de région aient accepté les voix du Front National pour être élus à la présidence de leur région ? ». Les résultats indiqués sont ceux obtenus auprès des sympathisants de l’UDF et du RPR.

[1] Sondage Ifop pour Le Nouvel Observateur réalisé par téléphone du 19 au 22 octobre 2010 auprès d'un échantillon de 574 sympathisants de droite, extrait d’un échantillon de 1976 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

[1] Sondage Ifop-Fiducial pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat réalisé par questionnaire auto-administré en ligne le 6 mai 2012 de 17h à 20h auprès d’un échantillon de 1968 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.

[1] Sondage Ifop pour Sud Ouest Dimanche réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 19 au 21 juin 2012 auprès d’un échantillon de 615 sympathisants de droite, extrait d’un échantillon de 2012 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

[1] Sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 6 au 8 novembre 2012 auprès d’un échantillon de 666 sympathisants de droite, extrait d’un échantillon de 1811 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 

[1] Sondage Ifop réalisé par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone du 7 au 10 mai 2013 auprès d’un échantillon de 683 sympathisants de l’UMP et du Front National, extrait d’un échantillon de 2048 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 

Méthodologie

Ce document présente les résultats d’une étude réalisée par l’Ifop. Elle respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l’enquête par sondage. Les enseignements qu’elle indique reflètent un état de l’opinion à l’instant de sa réalisation et non pas une prédiction.

Aucune publication totale ou partielle ne peut être faite sans l’accord exprès de l’Ifop.

Précision relative aux marges d'erreur

La théorie statistique permet de mesurer l’incertitude à attacher à chaque résultat d’une enquête. Cette incertitude s’exprime par un intervalle de confiance situé de part et d’autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver. Cette incertitude, communément appelée « marge d’erreur », varie en fonction de la taille de l’échantillon et du pourcentage observé comme le montre le tableau ci-dessous :

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !