Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit… | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
 Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…
©000_1P725U Joël Saget

Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

Voilà un diagnostic sans appel et réfléchi.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

 

Taha Bouhafs est « journaliste ». Un journaliste très indépendant. Il n’a pas voulu céder à la servitude volontaire qu’implique la collaboration à un journal, à une radio, à une télé. `

 

Oui il est indépendant ! Indépendant de toute déontologie. De tout scrupule. De toute honnêteté. De toute vérité. Il s'est fait connaître un premier mai place de la Contrescarpe en filmant Benalla qui frappait deux manifestants. Depuis, il est -avec sa caméra- de toutes les manifs où les policiers assassinent massivement des Noirs et des Arabes… 

 

Il est téméraire car il porte un tee-shirt « justice pour Adama » ce qui fait de lui une cible désignée pour les policiers racistes et fascistes. C’est ainsi que, n'écoutant que son courage, il s'en est pris à Éric Zemmour. Ce dernier a le bras long. Mais Taha Bouhafs ne recule devant rien. 

 

Il a qualifié Zemmour de « singe » et de «porc ». À elle seule, cette appréciation ne vaudrait certainement pas un article. Elle est en effet communément admise par beaucoup qui la tiennent pour vrai. Elle figure dans le Coran, pour nommer les Juifs. 

 

Or dans le Coran, tout n'est que vérité. Il a été écrit directement par la main de Dieu. Ce texte sacré ne peut donc être ni modifié ni changé. Il nous faut donc nous incliner. Car qui sommes-nous pour contester ce que Dieu a écrit ? 

 

Mais Taha Bouhafs est un homme cultivé. Il a enrichi sa pensée avec d’autres livres qui, eux, ont des hommes pour auteurs. Fort de ses lectures, il a qualifié Zemmour de « sous-humain » (sous-homme). Et là, nous nous éloignons du Coran pour nous rapprocher de Mein Kampf. 

 

Le regretté chancelier du IIIème Reich pensait que les Allemands étaient une race supérieure : « übermensch». Quant aux Juifs il les voyait comme des «untermenschen». Taha Bouhafs est un bon disciple d’Adolf Hitler. ll a quand même laissé une question sans réponse. Est-ce que « übermensch» c’est seulement pour lui ou pour tous ceux qui sont de la même origine que lui ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !