"Quittez vos niqabs ou quittez l'Europe!" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"Quittez vos niqabs ou quittez l'Europe!"
©Reuters

Saintes paroles

"Quittez vos niqabs ou quittez l'Europe!"

Mais qui a dit ça? Ah non, ce n'est pas moi! Car j'ai trop peur qu'Atlantico refuse d'assumer les frais d'un éventuel procès.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Des cheikhs, il y en a de toutes sortes. Des qui prônent l'excision (on vous en parlé récemment). Des qui disent aux enfants que la musique est un péché (il y en a un comme ça à Brest). Des qui pensent que la lapidation est un juste châtiment pour les filles dépravées (il y en a plein sur la planète).

Tout ça est assez banal. Et même d'un commun très quelconque. C'est pourquoi nous sommes heureux et fiers de vous révéler l'existence du cheikh Mohamed Al-Issa. Un original. Un excentrique. Un personnage étrange et singulier. Dans une interview au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, il s'est adressé aux femmes musulmanes : "ôtez vos voiles, ou quittez l'Europe!". Et pour marquer sans ambiguïté sa pensée, il a ajouté : "ne poussez pas les pays qui vous accueillent à vous haïr!".

Il avait bu le cheikh Mohamed Al-Issa? Non, c'est un pieux musulman. Il avait fumé la moquette, le cheikh Mohamed Al-Issa? Non. Il n'y a pas de moquettes en Arabie Saoudite, là où il réside, car il y fait trop chaud. Pour prouver qu'il avait toute sa tête, le cheikh Mohamed Al-Issa –que son nom soit béni!- a récidivé à Vienne devant une assemblée de femmes musulmanes.

"L'Islam ordonne aux musulmanes de se conformer aux lois et aux pactes sociaux du pays d'accueil" leur a-t-il dit. Et il a réitéré son avertissement : "ne détestez pas les pays qui donnent du travail et la citoyenneté à vos époux, et qui ouvrent leurs frontières aux réfugiés musulmans". Vous trouvez peut-être qu'on en fait beaucoup, sur le cheikh Mohamed Al-Issa? C'est que, pauvres ignares, vous ne savez pas qui c'est.

Le cheikh Mohamed Al-Issa – que son nom soit béni!- est le secrétaire général de la Ligue Islamique Mondiale, une organisation planétaire à laquelle adhèrent tous les pays musulmans. Il vaut quand même un peu mieux que tous les cheikhs qui traînent dans nos cités. Nous avons beaucoup à apprendre de lui. Et nous savons déjà que c'est un homme cultivé.

En effet, le cheikh Mohamed Al-Issa a du entendre parler du célèbre slogan du MIL, une officine française d'extrême-droite : "la France aimez-là, ou quittez-là!". Il le reprend à sa façon. Il a lu le Nouveau Testament : "rendez à César ce qui est à César". Il sait ce qui a été dit à Saint-Augustin : "à Rome, fais comme les Romains".

Comme vous voyez, le cheikh Mohamed Al-Issa – béni soit son nom! – ce n'est pas de la m…. Inspiré par lui, illuminé par lui, je me sens autorisé à écrire ici : "enlevez vos voiles, vos burqas, vos burkinis ou cassez-vous!".  J'ai pleinement conscience que le CFCM, le CCIF, la LDH et le MARP peuvent me menacer d'un procès. Et comme je ne veux pas être le seul dans le box des accusés, je demande fermement à Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Marlène Schiappa de répéter après moi, et après le cheikh Mohamed Al-Issa : "enlevez vos voiles, vos burqas, vos burkinis, ou cassez-vous!" *

Je suis prêt à être traîné en justice, même sans le concours financier d'Atlantico. Car – ô joie! – je ferais citer à la barre comme témoin de la défense  le cheikh Mohamed Al-Issa. Et inch Allah, si dieu le veut, il viendra…

*Mauvaise pioche. Aux dernières nouvelles, on m'apprend qu'ils ont lancé une fatwa contre le cheikh Mohamed Al-Issa. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !