"Quelle diplomatie pour la France" : la diplomatie, art politique le plus accompli | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Quelle diplomatie pour la France" : la diplomatie, art politique le plus accompli
©Théâtre des Abbesses

Atlanti-culture

"Quelle diplomatie pour la France" : la diplomatie, art politique le plus accompli

Dans un essai remarquable, destiné à faire référence, "Quelle diplomatie pour la France?", René Girard rappelle brillamment que de tous les arts politiques la diplomatie est celui qui demande, au-delà des voeux pieux et des haussements de menton, la conjonction du plus grand nombre de qualités. Un livre qui pourrait servir de bréviaire au prochain Ministre des Affaires Etrangères....

Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops

Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops

Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »
LIVRE
QUELLE DIPLOMATIE POUR LA FRANCE?
de Renaud Girard
Ed. du Cerf
L’AUTEUR
Grand reporter au Figaro, présent sur tous les théâtres de conflit depuis les années 1980, mais aussi normalien, passé par l’ENA, Renaud Girard associe une profonde capacité d’analyse avec une connaissance intime du terrain et des acteurs. C’est rare !
THEME
C’est un grand spécialiste de la politique internationale qui, à la veille de l’élection présidentielle, tente de définir ce que doit être la politique étrangère de la France, après cinq années calamiteuses. Ce court opus, titré QUELLE DIPLOMATIE POUR LA FRANCE ?, et sous-titré Prendre les réalités telles qu’elles sont, expose, en trois grands chapitres, ce que doivent être les piliers de toute diplomatie, les errements de la diplomatie française ces dernières années et propose huit axes pour une politique étrangère.
POINTS FORTS
Appuyée sur une connaissance concrète du terrain et une grande sûreté de jugement, l’analyse de Renaud Girard est simple, construite et argumentée : un constat sans concessions des erreurs commises par la diplomatie française, mais aussi par les principaux acteurs mondiaux. Ce faisant, il brosse rapidement un passionnant tableau des relations internationales au cours de la période récente.
En politique étrangère, Girard est un tenant de l’école réaliste, dans la ligne d’Henry Kissinger ; il pointe les échecs et les méfaits d’une diplomatie “idéologique“, qu’elle soit néoconservatrice, “droits-de-l’hommiste“ ou autre : les faits sont têtus et il convient, ainsi que le disait le Général de Gaulle au moment de reconnaître la Chine communiste, de « prendre les réalités telles qu’elles sont ».
Le livre met en évidence le rôle de l’histoire pour comprendre les réalités d’aujourd’hui. Sa méconnaissance explique bien des échecs subis par notre diplomatie ces dernières années, notamment au Proche Orient ou en Ukraine.
Renaud Girard ne se contente pas de définir les principes théoriques d’une politique étrangère, il présente un véritable programme pratique de ce que celle-ci devrait être : indépendance, dissuasion, multilatéralisme, médiation… 
POINTS FAIBLES
Le tenants du “droit d’ingérence“, de la démocratisation à tout prix, de la protection des populations civiles… vont bien entendu s’insurger contre les thèses avancées par Girard. Mais combien de temps pourra-t-on se bercer d’illusions dans un grand flou stratégique ?
EN DEUX MOTS
Un livre court, clair, brillant, convaincant : le bréviaire du futur Ministre des Affaires Etrangères ?
RECOMMANDATION : EN PRIORITE

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !