Et l'Agence France Presse inventa une Reine-Mage : Brigitte Macron ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Et l'Agence France Presse inventa une Reine-Mage : Brigitte Macron !
©Reuters/Charles Platiau

Souriez SVP

Et l'Agence France Presse inventa une Reine-Mage : Brigitte Macron !

Dans leur grotte de Bethleem Joseph et Marie n'avaient pas de lunettes. Les pauvres, ils avaient vu trois rois.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

C'est un tweet de l'AFP qui va chambouler toutes nos traditions chrétiennes. Et qui met à jour une vérité dissimulée depuis plus de 2000 ans. Le voici :

On lit en très grosses lettres le mot "CORRECTION". Et on frémit. Se pourrait-il que l'AFP, dans une première version ait commis le crime de lèse-féminisme ? Serait-il possible que notre agence nationale ait par erreur insulté toutes les femmes de France et surtout la première d'entre elles, Brigitte Macron ? Respirons : la faute a été promptement corrigée.  Dans un pays voué au culte de Sainte Marlène (Schiappa), c'était bien le moins. 

Jusqu'à cette dépêche nous connaissions bêtement la galette des rois. Et ils étaient trois, trois hommes. Sur ce point, la doctrine des Pères de l'Eglise n'avait jamais varié. Mais France, pays rebelle, républicain et laïc commence à s'affranchir de cette odieuse tutelle cléricale. 

Comme on n'arrête pas le progrès. Comme l'égalité femmes-hommes est un perpétuel et inlassable combat, une galette des reines a fait son apparition. En voici la recette qui vaut largement, pour ceux qui aiment rire, le tweet de l'AFP.

Je l'ai trouvée sur un site appelé "le Journal des Femmes". Il était une fois dans le pays des dames une reine qui revendiquait la féminité et le féminisme dans tous ses états. Son exploratrice ayant ramené un gâteau frangipané lors d'une expédition, elle voulut lui rendre hommage en modifiant cette recette trop fade à son goût. Elle confectionna donc cette galette toute de rose vêtue où on ne déposait pas une fève mais une bague sertie de pierres précieuses. Peut-être que c'est bon. Oui, mais qu'est-ce que c'est con.

Assez rigolé maintenant. Passons aux choses sérieuses. Il faut d'urgence trouver une place pour la Reine Mage Brigitte dans la grotte de Bethleem. Et pour cela il est indispensable de virer un des trois chauvinistes mâles qui n'ont pas eu la courtoisie de laisser une place à une représentante du sexe féminin !

Mais qui ? Melchior ? C'est impossible, il était roi des Perses. Est-ce le moment de se mettre mal avec l'Iran qui nous promet de juteux contrats pétroliers ? Balthazar? C'est radicalement exclu, il était roi des Arabes. Veut-on mettre le feu à Trappes, Saint-Denis et La Courneuve ? Gaspard ? Oui, oui c'est Gaspard qu'il faut ! Il était roi de l'Inde. Et ce pays est adepte de la non-violence. 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !