Les moyens de protéger efficacement son vélo du vol se développent. Mais l’investissement en vaut-il la chandelle ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
vélo cadenas
vélo cadenas
©John MACDOUGALL / AFP

Solutions efficaces

Les moyens de protéger efficacement son vélo du vol se développent. Mais l’investissement en vaut-il la chandelle ?

Les vols de bicyclettes sont en forte hausse en France (+62% par rapport à l'an dernier). Quels sont les moyens ou les accessoires les plus efficaces afin de protéger son vélo et pour lutter le plus efficacement contre les vols tout en gardant un budget équilibré ?

Vincent Pons

Vincent Pons

Vincent Pons est journaliste à Atlantico.

Voir la bio »

Atlantico.fr : Après le confinement, les ventes de vélos ont explosé mais les vols de bicylettes ont suivi avec une hausse de 62 % des larcins par rapport à l’an dernier. Si l’on est attaché à son vélo comment s’assurer que l’on ne va pas se le faire voler ? 

Vincent Pons : Il faut savoir que chaque mois, plus de 500 vélos disparaissent à Paris sur un parc de 515 000 véhicules. C’est peu vous allez dire mais tous les vélos ne se font pas voler et si vous décidez d’investir dans un magnifique engin électrique, il va falloir vous équiper car à l’achat ils coûtent tout de même entre 1500 et 2000 euros. On peut considérer que sur des vélos à bas pris, il faut mettre entre 10 à 20 % de sa valeur dans l’équipement de protection et 30 % lorsque l’on a un modèle haut de gamme.

La solution passe-partout pour protéger son vélo est bien évidemment un antivol en U. Si votre vélo est bien accroché à un poteau dans un parking pour vélo, les tentatives d’effraction sont peu probables. Il faut bien penser à l’attacher autour du cadre et de la roue avant. Si vous voulez vraiment le protéger de manière sure, englobez une chaîne ou un câble autour des roues ce qui rendra la mission du voleur quasiment impossible.

Les alarmes existent pour dissuader tout voleur d’approcher mais elles sont peu efficaces et elles sont seulement un bonus de protection.

Surtout lorsque vous utilisez un vélo électrique n’oubliez pas d’enlever la batterie à chaque fois que vous rentrez chez vous ! C’est ce que les voleurs recherchent !

Existe-t-il des versions haut de gamme de la protection de vélo ?

La marque hollandaise Van Moof propose pour leur nouveau modèle des solutions de traking GPS. Connecté à une application sur son smartphone ils avertissent tout utilisateur lors d’une utilisation frauduleuse du véhicule. Lorsque le vélo est considéré comme volé, la marque propose une triangulation GPS de la localisation du deux-roues afin de venir le récupérer. La marque offre même une équipe de chasseurs de vélos pour aller récupérer votre bien à travers le monde et tout ça gratuitement. Il faut savoir que les vélos Van Moof coûte en moyenne 2000 euros donc ils représentent un investissement important.

Sans tomber dans le service haut de gamme de Van Moof vous pouvez aussi doter votre bicyclette d’un trackeur GPS à 40 euros efficace sans pour autant acheter un modèle à un prix exorbitant.

Quel est le meilleur rapport qualité/prix ?

La première chose à faire lorsque l’on achète un vélo est de le faire marquer. Il s’agit de s’identifier comme propriétaire du vélo. S’il est récupéré par la police après un vol on est directement contacté car noté dans la base de données. Il ne faut pas oublier qu’un grand nombre de vélos sont retrouvés tous les ans et ils peuvent se retrouver sur Le Bon Coin. Le marquage coûte entre 10 et 15 euros et donne un sérieux espoir de retrouver son véhicule lorsqu’il est perdu.

Associé à cela, nous vous conseillons donc de vous doter d’un cadenas en U qui coûte en moyenne 50 € pour du matériel de qualité. La marque Abus vend des modèles de qualité. Avec 65 euros, on peut s’équiper efficacement contre le vol et dormir sur ses deux oreilles sans pour autant dépenser une fortune à l’achat.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !