Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Luttes internes dans l'Islam de France

« Il faut assainir certaines mosquées devenues des fonds de commerce »

Près de 5000 délégués se sont réunis ce week-end pour élire leurs représentants au Conseil français du culte musulman (CFCM), avant la désignation dans deux semaines d’un nouveau président. Mais ces élections révèlent de profondes divisions internes. A tel point que plusieurs leaders ont appelé au boycott du scrutin. « Une lâcheté » selon Abdallah Zekri qui a refusé la consigne de Dalil Boubakeur...

Atlantico : Pourquoi n'avez-vous pas suivi l'appel au boycott demandé par Dalil Boubakeur, le président du GMP (Grande Mosquée de Paris) ?

Abdallah Zekri : 1500 Algériens (NDLR : Français d'origine algérienne) ont assisté jeudi à Lille au rassemblement annuel de la Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP). Les deux tiers de la salle n'ont pas compris ce qui s'est passé. Ils pensaient qu'on allait parler des problèmes de la communauté algérienne en France comme le débat nauséabond sur l'identité nationale... Ils se sont malheureusement fait prendre au piège d'un débat qui ne les intéressait pas : le boycott des élections.

A cette occasion, j'ai dit que je ne suivrai pas Boubakeur et que j'irais aux élections. Je ne suis plus d'accord avec sa ligne de conduite. Il a des représentants – dont moi-même- au sein du bureau national du CFCM. Mais il ne permet pas aux fédérations régionales d'être présentes sur le terrain. Alors que c'est précisément là, sur le terrain, que cela se jouent, notamment, les nominations d’aumôniers...

Quels résultats avez-vous obtenu avec votre liste ?

Dans huit régions, nous avons eu des listes uniques comprenant des Marocains et des Algériens et cela s'est très bien passé ! Dans certains cas, des Algériens faisant partie de la Mosquée de Paris ont décidé d'arrêter la casse !Nous avons été absents lors du mandat 2008-201. Nous n'allons pas continuer à l'être pour ce mandat 2011-2014 ! Les gens sont écœurés !Depuis 2008, Boubakeur a fait deux mandats au CFCM et il veut être sûr de gagner ou refuse d'y aller et boycotte tout ! Résultat ? Le Rassemblement des musulmans de France (RMF) est vainqueur de cette consultation en raison du boycott.

Que reprochez-vous à Dalil Boubakeur ?

Boubakeur passe son temps à dire qu'il y a une hégémonie marocaine, mais c'est lui qui l'a laissé s'installer en boudant les élections ! Il a d'ailleurs été désavoué, puisque 680 français d'origine algérienne (qui se reconnaissent dans la Mosquée de Paris) ainsi que 40 mosquées, sont allés aux élections. On m'avait dit que je perdrais. Or, je suis heureux car avec 25%, je peux prétendre à plusieurs postes !

Ce scrutin met le doigt sur une opposition entre les Français d'origine Algérienne et marocaine ?

Il y a deux composantes importantes en France : la communauté marocaine et la communauté algérienne. Tout le monde est d'accord pour qu'il y ait une alternance. Dalil Boubakeur a fait deux mandats et Mohammed Moussaoui va faire aussi son deuxième mandat. Nous ne sommes pas forcément d'accord. Mais il faudrait apprendre à travailler ensemble et organiser l'alternance. Si à la fin de ce second mandat, on veut que ce soit un Algérien qui prenne le mandat, il faut savoir que le RMF ne s'effacera pas, lui ! Et pendant ce temps-là, Dalil Boubakeur continue à aller seul au Ministère de l'intérieur, à faire des propositions seul et à prendre des décisions seul - sans nous prévenir nous qui sommes présidents de fédérations ! C'est de la vraie lâcheté ! Toutes ses déclarations intempestives, irréfléchies, irresponsables ont mis les Algériens en porte-à-faux et elles ont empêché que nous soyons représentés !

Vous soulevez le problème de représentativité des Algériens et des Marocains, mais les musulmans ont les mêmes mosquées, les mêmes prières...

Oui, les fidèles sont mélangés. Mais c'est la question du pouvoir qui passe par la représentativité auprès de l'administration. Par exemple, quand un maire veut donner un terrain, il contacte un responsable du CFCM mais il fera pression pour que cela soit quelqu'un de sa circonscription. Certaines mosquées sont devenues des fonds de commerce. Ils se remplissent les poches. L'argent arrive de Paris, on ne sait pas où ça ressort. Il faut assainir certaines mosquées devenues des fonds de commerce. Il faut l'unité des musulmans pour éviter ces travers ! Les musulmans doivent mieux défendre leur religion.

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.