Une majorité de Français favorables à l'organisation des Jeux olympiques 2024 à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Une majorité de Français favorables à l'organisation des Jeux olympiques 2024 à Paris
©

Du pain et des jeux

Une majorité de Français favorables à l'organisation des Jeux olympiques 2024 à Paris

Selon un sondage Odoxa, pour RTL et Winamax, les Franciliens sont plus opposés au projet que l'ensemble des Français.

Candidate malheureuse à l’organisation des JO en 1992, 2008 et 2012, Paris sera-t-elle désignée pour organiser l'édition 2024, 100 ans tout juste après les jeux de Paris en 1924 ? En tout cas, les Français le souhaitent. Selon un sondage Odoxa, pour RTL et Winamax, la candidature parisienne est soutenue par 61% des Français (41% y sont "plutôt favorables" et 20% "tout à fait favorable"). 22% des Français y sont "plutôt opposés", tandis que 17% d'entre eux y sont "tout à fait opposés".

Ce soutien populaire est important dans la réussite de ce projet. Hambourg en a payé le prix, en retirant sa candidature suite à un référendum donnant le "non" vainqueur.

En région parisienne, les résultats du sondage restent similaires, mais le soutien populaire est légèrement moins important : 59% des Franciliens sont favorables (34% "plutôt favorables" et 25% "tout à fait favorables"), contre 21% "tout à fait opposés" et 19% "plutôt opposés". 

La ville lumière est aujourd’hui en concurrence avec 3 autres dossiers : Los Angeles, Rome et Budapest. Il reste un peu plus d’un an avant la désignation officielle, en septembre 2017.49% des sondés (dont 6% de certains) pronostiquent la désignation de Paris.

Sondage réalisé par Internet les 7 et 8 avril 2016, selon la méthode des quotas, sur un échantillon de 1012 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !