Plus d'un tiers des rares Whiskies écossais sont en fait faux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Plus d'un tiers des rares Whiskies écossais sont en fait faux
©CC

Du scotch qui vaut cher

Plus d'un tiers des rares Whiskies écossais sont en fait faux

Les bouteilles ont pu être datées grâce au carbone 14 dans un laboratoire spécialisé.

Tous les moyens sont bons pour faire de l'argent. Prenez une excellente bouteille de whiskey, remplissez-la avec un autre moins bon ou moins vieux, et le tour est joué ! C'est exactement ce qu'il se passe actuellement en Ecosse.

Le courtier Rare Whiskey 101 (RW101), a envoyé 55 bouteilles de scotch rare, choisies au hasard parmi les ventes aux enchères, au Centre de recherche sur l'environnement des universités écossaises à East Kilbride pour les analyser. 

La datation au carbone 14 a permis de révéler que sur ces 55 bouteilles, 21 s'avèrent être des contrefaçons ou non distillés l'année au cours de l'année déclarée. Selon RW101, interrogé par BBC Scotland, 10 single malts datant soit-disant de 1900 ou moins, ne le sont en fait pas. 

Parmi les rares bouteilles identifiées, un Ardbeg 1885 acheté à un propriétaire privé, ou encore un Thorne's Heritage blended whisky datant du début du XXe siècle, obtenue auprès d'un commissaire-priseur.

Si ces 21 bouteilles avaient été authentiques, elles auraient été évaluées 635 000 livres pour l'ensemble. RW101 estime que 41 millions de livres de faux whiskey circuleraient sur le marché secondaire. C'est plus que l'ensemble du marché britannique de vente de whiskey aux enchère qui devrait dépasser les 36 millions de livres cette année.

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !