Playstation 4 : Sony dévoile sa nouvelle console et lance un défi à Microsoft | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Playstation 4 : Sony dévoile sa nouvelle console et lance un défi à Microsoft
©

Guerre des consoles

Playstation 4 : Sony dévoile sa nouvelle console et lance un défi à Microsoft

En proposant à la fois un prix 100 euros moins cher et la possibilité de jouer sur des jeux d'occasion, Sony lance s'oppose frontalement au fabricant de la XBOX One.

Lundi 10 juin, c'est un peu à un jeu de massacre que les spectateurs de la conférence Sony de l'E3 ont assisté. La marque japonaise était là – entre autres – pour dévoiler sa nouvelle console, la Playstation 4. Et elle en a profité pour attaquer, l'air de rien, sa plus grande rivale, la XBOX One de Microsoft.

Ainsi Sony a annoncé que sa nouvelle console sera vendue à partir de 399 euros, soit 100 euros moins cher que celle de son concurrent ! L'entreprise a également annoncé qu'elle n'imposerait pas de connexion obligatoire pour jouer aux jeux, et que "la PS4 soutient l'occasion". Là-aussi un véritable uppercut lancé à sa rivale. Un peu d'explication est nécessaire : lors d'une présentation précédant l'E3, Microsoft avait dévoilé qu'une connexion serait obligatoire sur sa prochaine console pour pouvoir jouer, même en solo. Obligeant à s'authentifier en ligne (probablement pour lutter contre le piratage), la XBOX One interdit donc la revente, l'achat de jeux d'occasion.. et même le prêt de jeux ! Révélations qui avait provoqué un tollé au sein de la communauté des joueurs.

On comprend donc que la présentation de Sony lui ait permis de gagner des points sur Microsoft…

La PSA sortira officiellement aux alentours de Noël, sans date précise, en Europe et aux États-Unis.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !