Patrick Buisson renouvelé à la tête de la chaîne Histoire par TF1 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Patrick Buisson renouvelé à la tête de la chaîne Histoire par TF1
©Reuters

Médias

Patrick Buisson renouvelé à la tête de la chaîne Histoire par TF1

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a été reconduit pour un an supplémentaire à la tête de la chaîne Histoire, propriété de TF1.

Malgré le changement de gouvernance à TF1, Patrick Buisson a été renouvelé à la tête de la chaîne Histoire. La décision, prise il y a plusieurs semaines, a été formalisée le 11 avril lors d'une assemblée générale de la société éditrice de la chaîne, a révélé vendredi 15 avril le quotidien Libératio. Le groupe TF1 a confirmé ces informations.

Ce renouvellement d'un an a surpris les observateurs. En effet, Patrick Buisson était donné partant suite à l'arrivée de Gilles Pélisson en remplacement de Nonce Paolini à la tête de TF1, le 18 février. La Lettre de l’audiovisuel annonçait la volonté du nouveau venu de se débarrasser de Patrick Buisson.

Finalement, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, a semble-t-il gardé la confiance des actionnaires du groupe audiovisuel. Il faut dire que celui qui est directeur général d’Histoire depuis 2007 n'a pas à rougir de son bilan : en 2014, Histoire a dégagé un résultat de 1,1 million d’euros pour à peine 5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Soit une marge supérieure à 20%.

Patrick Buisson est au cœur de l'affaire sur les commandes de sondages de l'Elysée sous le quinquennat Sarkozy (2007-2012) et pour lequel il a été mis en examen, tout comme l'ancienne directrice de cabinet Emmanuelle Mignon et Claude Guéant. Il est tombé en disgrâce auprès de l'ancien président de la République suite à la révélation en 2014 par Atlantico et Le Canard Enchaîné d'enregistrement des conversations privées de l’ex-chef de l’Etat et de son entourage.

Lu dans Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !