Paris : un bébé de trois mois retrouvé à la fourrière, resté inaperçu par les agents | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Paris : un bébé de trois mois retrouvé à la fourrière, resté inaperçu par les agents
©Reuters

Ne pas jeter le bébé... avec la voiture

Paris : un bébé de trois mois retrouvé à la fourrière, resté inaperçu par les agents

Les parents avaient mal garé la voiture, le temps de déposer les autres enfants à l'école.

La circulation parisienne est plus que jamais difficile. Un malheureux nourrisson de 3 mois a fait les frais de l'encombrement de la circulation aux abords d'une école du XVIe arrondissement de Paris. Laissé quelques instant dans la voiture par sa mère, partie déposer ses autres enfants à l'école, le bébé a été emmené par les agents à la fourrière à 8 heures et demie, pour être envoyer avec un cortège de voitures mal garées à la fourrière de l’avenue Foch (XVIe).

Certes, sa maman avait mal garé son Scénic devant l'école de la rue Decamps... Mais enlever l'enfant est une punition légèrement trop dure pour la mère de famille, encore sous le choc.

« Trois semaines, c’est quand même un peu jeune pour se retrouver à la fourrière! » a plaisanté un élu à la mairie du XVIe arrondissement.

« J’ai vu la maman paniquée qui ressortait de l’école et cherchait sa voiture et son bébé, raconte, encore bouleversée, Emmanuelle Lesourd, une mère de famille présente au moment des faits, qui a elle-même récupéré sa voiture avant qu’elle ne parte en fourrière. Dénonçant au passage une « embuscade de la fourrière qui enlève des voitures qui ne gênent pas », elle est encore choquée de l’incident : « J’ai emmené la maman à la fourrière. Elle a récupéré son bébé parmi toutes les voitures. On pleurait toutes les deux ! »

Combe du comble : dans la même journée, un enfant de 9 ans a lui aussi débuté sa journée en fourrière, toujours avenue Foch. Les employés n’ont pas vu l’enfant qui dormait dans le véhicule aux vitres fumées. Le petit garçon s’est réveillé alors que la voiture était soulevée… La police, de son côté, critique le caractère irresponsable des parents qui laissent leurs enfants dans des véhicules sans surveillance.

Mais la préfecture de police a noté le caractère exceptionnel des deux événements, a indiqué ouvrir une administrative pour comprendre ce qui s’est passé. Les fourriéristes seront auditionnés.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !