Obligé de revenir travailler au bureau 3 jours par semaine, un cadre supérieur d'Apple démissionne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Social
Apple siège social
Apple siège social
©Ville de Cupertino

Travail à distance

Obligé de revenir travailler au bureau 3 jours par semaine, un cadre supérieur d'Apple démissionne

67% du personnel d'Apple n'apprécie pas de devoir retravailler au bureau selon un sondage

Un directeur d'Apple en charge du machine learning (apprentissage automatique) vient de démissionner car il ne voulait pas revenir travailler au siège d'Apple à Cuppertino, dans la banlieue de San Francisco, après une longue période de télétravail raconte le Daily Mail.

Apple a progressivement demandé à ses employés de travailler au siège. Depuis le 11 avril il fallait être un jour par semaine au bureau. Puis, à compter du 2 mai, la présence est exigée deux jours par semaine. Et passera à trois jours pour tout le personnel à compter du 23 mai.

Selon un sondage cité par le magazine Fortune, réalisé du 13 au 19 avril dernier auprès de 652 employés d'Apple, 76% des répondants se sont déclarés opposés à la politique d'Apple de retour au bureau (RTO, return-to-office)

Ian Goodfellow travaille chez Apple depuis mars 2019, il a travaillé avant hez Google.

Dans une note au personnel, il écrit : "Je crois fermement qu'une plus grande flexibilité aurait été la meilleure politique pour mon équipe."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !