Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'Assemblée nationale a donné son feu vert ce jeudi pour que le nom de l'ancien chef de l’Etat, Valéry Giscard d'Estaing, soit intégré à celui du musée d'Orsay à Paris.
©PHILIPPE WOJAZER / AFP

Hommage

« Musée d’Orsay-Giscard d’Estaing » : l’Assemblée nationale approuve l’idée du changement de nom

L'Assemblée nationale a demandé à l'unanimité ce jeudi que le nom de l'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, soit accolé à celui du musée d'Orsay à Paris.

L'Assemblée nationale a donné son feu vert ce jeudi pour que le nom de l'ancien chef de l’Etat, Valéry Giscard d'Estaing (décédé en décembre dernier), soit intégré à celui du musée d'Orsay à Paris.

Une résolution en ce sens, non contraignante, émanant du groupe d'opposition de centre droit UDI, l'un des héritiers de l'UDF fondée par l'ancien président, a été adoptée avec 91 voix pour et une abstention (LFI).

Le texte, proposé par le député Yannick Favennnec-Bécot, « invite le gouvernement à examiner l'ajout du nom de l'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing, au nom du musée d'Orsay ».

Louis Giscard d'Estaing, fils de l'ancien chef de l'État, a assisté au vote dans les tribunes du Palais Bourbon.

Deux options sont à l’étude : l’ajout de son nom à celui du musée ou renommer l'esplanade qui le jouxte, a indiqué le ministre chargé des relations avec le Parlement, Marc Fesneau.

Une décision sera prise « dans les prochaines semaines » par le président Emmanuel Macron et la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

La décision d'établir le musée d'Orsay dans le décor de cette ancienne gare bâtie à la fin du XIXème siècle avait été prise durant le mandat de Valéry Giscard d'Estaing, en 1977.

L'ancien président rejoindrait donc les autres chefs d'État de la Ve République disparus qui ont laissé leur nom à un site prestigieux de la capitale : Charles de Gaulle (place de l'Étoile et aéroport de Roissy), Georges Pompidou (Centre Beaubourg), François Mitterrand (Grande Bibliothèque) et Jacques Chirac (musée du quai Branly).

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !