Les médias américains annoncent que "les églises de Paris ont sonné" pour l'élection de Joe Biden : il s'agirait de l'appel aux vêpres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les médias américains annoncent que "les églises de Paris ont sonné" pour l'élection de Joe Biden : il s'agirait de l'appel aux vêpres
©MARTIN BUREAU / AFP

Fake news

Les médias américains annoncent que "les églises de Paris ont sonné" pour l'élection de Joe Biden : il s'agirait de l'appel aux vêpres

Les sites de The Hill, CNN, Fox News, ou encore Slate ont cru que les cloches entendues à Paris à 17h45 fêtaient la victoire de Joe Biden.

Une grande partie du monde s'est rejouit, ce samedi, de l'annonce par les médias de victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle américaine, après plusieurs jours de suspense et malgré le refus de Donald Trump de reconnaître sa défaite. Dans les grandes villes américaines, des milliers de personnes se sont rassemblées pour faire la fête toute la nuit. 

Si l'enthousiasme était aussi présent dans d'autres pays, plusieurs médias américains se sont emballé en expliquant qu'à Londres, des feux d'artifice ont été tirés pour célébrer cette victoire et qu'à Paris, les cloches des églises ont sonné !

Comment une nouvelle aussi absurde a-t-elle pu se propager ? L'origine en est une vidéo publiée sur Twitter et vue plus d'un million de fois, montrant effectivement des cloches de Paris sonner ce samedi 7 novembre vers 17h45... Or, il s'agit de l'heure de l'appel aux vêpres, cet office qui marque la fin de l'après-midi et le début de la soirée. Il est généralement célébré juste avant le coucher du soleil et marque le changement de jour liturgique, commémore la création du monde et en célèbre la beauté. Autre hypothèse : celle d'un mariage. Le diocèse de Paris n'a pour l'instant pas donné d'explication.

Quant aux feux d'artifice tirés au Royaume-Uni, la raison est également autre : les Britanniques célèbrent chaque 5 novembre la "Guy Fawkes Night" en souvenir de la Conspiration des poudres le 5 novembre 1605. A cette occasion, il est fréquent de tirer des feux d'artifice. Lorsque le 5 novembre tombe en semaine, comme ce fut le cas cette année, les Britanniques sont nombreux à attendre le weekend pour s'adonner à cette tradition en évitant de déranger le sommeil des travailleurs.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !