Le violon Stradivarius perd un concours "à l'aveugle" contre ses rivaux contemporains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le violon Stradivarius perd un concours "à l'aveugle" contre ses rivaux contemporains
©Reuters

La fin d'un mythe ?

Le violon Stradivarius perd un concours "à l'aveugle" contre ses rivaux contemporains

Des chercheurs ont invité dix violonistes renommés pour un "blind test" : ils devaient comparer 12 violons, parmi lesquels 6 anciens (dont cinq Stradivarius) et 6 modernes, et dire lequel était le plus performant...

Les violons italiens Stradivarius sont considérés depuis des décennies comme les meilleurs du monde : ils valent des millions et beaucoup de musiciens rêvent de pouvoir un jour en toucher un. Cependant, une étude récente met à mal leur réputation légendaire...

Claudia Fritz, de l'Institut Jean le Rond d'Alembert a invité dix violonistes renommés pour un "blind test". Ilya Kaler, Susanne Hou, Olivier Charlier, Giora Schmidt ou encore Pierre Fouchenneret étaient, entre autres, de la partie. On leur a proposé 12 violons, parmi lesquels six anciens (dont cinq Stradivarius) et six modernes. Affublés de lunettes de soudeurs les empêchant de distinguer les instruments (les violons modernes avaient même été poncés pour l'occasion), les musiciens les ont tous essayé pendant deux sessions de 75 minutes au cours desquelles, ils ont utilisé leur propre archet et pouvaient être accompagnés d'un pianiste et d'une personne de leur choix. Ils devaient alors évaluer la projection du son, la puissance, le timbre, la clarté, le confort d'utilisation…

Résultat : six des dix virtuoses ont préféré un violon moderne, quatre un stradivarius. Un des instruments contemporains s'est largement détaché du lot puisqu'il a été classé premier par quatre musiciens et deuxième par quatre autres - le nom de son heureux fabricant reste confidentiel. Les chercheurs souhaitaient également voir si, comme le veut la légende, les stradivarius disposaient d'une couleur sonore particulière. Ancien ou moderne ? La majorité des violonistes a"montré son incapacité à répondre de façon fiable" à cette question posée devant chaque instrument.

Mais les violonistes n'ont pas vraiment été surpris du résultat. "Les vieux italiens sont devenus si chers que nous avons appris à ouvrir nos oreilles et compris que la différence de prix n'a rien à voir avec la différence de qualité.", a déclaré Pierre Fouchenneret. Toutefois il faudra sans doute plus qu'une étude pour entacher le mythe du Stradivarius : en effet, comme le souligne Le Monde, la maison Sotheby's vient ainsi d'annoncer la mise en vente d'un alto sorti des ateliers du maître de Crémone en 1719. Elle en attend plus de 32 millions d'euros, "au minimum".

Lu sur CCB.CA

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !