Le secret des coups parfaits de Bruce Lee enfin révélé au grand jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Bruce Lee, ses secrets sur le grill
Bruce Lee, ses secrets sur le grill
©REUTERS/Stringer

Il était une fois le kung-fu

Le secret des coups parfaits de Bruce Lee enfin révélé au grand jour

Selon le magazine américain Popular Mechanics, la puissance physique et nerveuse expliqueraient les mouvements de maître de Bruce Lee.

Corps parfait, maîtrise totale de son art martial, Bruce Lee, décédé il y a 40 ans, est bien plus qu'une légende. L'icône s'est notamment fait connaître par son légendaire "one inch punch" (coups de poing à un pouce de distance). Le site américain consacré à la science et à la technologie s'est efforcé d'en révéler ses secrets biomécaniques. A la fois puissant physiquement et nerveusement, le dévastateur coup de poing de Lee impliquait bien plus que la simple force de ses bras. Selon Popular Mechanics, il était réalisé via un travail d'équipe mené par chaque partie de son corps, de ses pieds à ses bras, en passant par ses hanches et son cerveau. En quelques secondes, une énergie fulgurante démarrait dans les pieds de Lee pour se diffuser à travers son corps vers l'extrémité de ses membres. Selon Jessica Rose, chercheur en biomécanique à l'Université de Stanford, "lorsque vous regardez le one inch punch, vous pouvez voir que ses jambes avant et arrière se redressent avec une rapide et explosive extension du genou".

Mais le vrai pouvoir du one inch punch ne réside pas dans les muscles ou la force de Lee, mais dans la coordination et la synchronisation des mouvements. Chaque mouvement corporel atteint un pic de force. Pour l’augmenter, Lee synchronise parfaitement ses mouvements, l’un après l’autre, en les reliant. Mais ce qui fait vraiment la différence entre Lee et ses adversaires, c’est son cerveau. En 2012, une revue scientifique a publié une étude menée par l’Imperial College London : à la question, pourquoi, entre un novice et un expert en arts martiaux avec la même masse musculaire et la même force, c’est l’expert qui aura toujours le coup de poing le plus fort ? Ed Roberts, directeur de l'étude, a répondu : "les ceintures noires de karaté sont capables de coordonner à plusieurs reprises leur action avec un niveau de coordination que les novices ne peuvent produire. Nous pensons que cette capacité pourrait être liée à un fin réglage des connexions neuronales dans le cerveau". En un mot, la coordination d’un athlète serait gravée dans son cerveau. Nul doute que Bruce Lee était une personne intelligente et puissante.

 
Lu sur Popular Mechanics

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !