Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People

L'histoire se répète

Le prince Harry porte plainte contre un tabloïd pour défendre Meghan Markle, victime de "harcèlement"

Le prince Harry a dénoncé une "campagne impitoyable" de la part des tabloïds britanniques envers son épouse Meghan Markle. Dans un communiqué, le couple royal a indiqué avoir porté plainte.

Le prince Harry a indiqué qu'il avait porté plainte contre Associated Newspapers, propriétaire du Daily Mail et du Mail on Sunday. Cette information a été dévoilée dans un communiqué publié sur le site du Duc et de la Duchesse de Sussex.

Cette plainte intervient après la publication d’une lettre personnelle de Meghan Markle dans la presse britannique. Ce courrier privé avait été adressé par Meghan Markle à son père, avec qui elle entretient des relations compliquées. 

Le couple royal a donc décidé de déposer plainte pour "utilisation frauduleuse d’informations privées", "violation du droit d’auteur" et violation du règlement général sur la protection des données au Royaume-Uni.

Le prince Harry a indiqué que sa femme "est devenue l’une des dernières victimes de la presse tabloïd britannique qui mène des campagnes contre des individus sans penser aux conséquences - une campagne impitoyable qui s’est aggravée au cours de l’an passé, à travers sa grossesse et tandis qu’elle élève [leur] nouveau-né".

Harry considère qu'il s’agit de "harcèlement". Cette pratique et ces méthodes lui rappellent malheureusement ce qu’avait vécu sa mère, la princesse Diana. Le prince Harry regrette notamment que ces médias mènent "des campagnes contre des individus sans réfléchir aux conséquences". Il a comparé le traitement de Meghan Markle à la tempête médiatique et à la traque subie par sa mère, la princesse Diana. Il redoute que "l'histoire se répète" :

"Ma peur la plus profonde est que l’histoire se répète. J’ai vu ce qu’il arrive lorsque quelqu’un que j’aime est transformé au point qu’il ne soit plus traité ou vu comme une vraie personne. J’ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes".

Le prince Harry, "témoin silencieux" depuis trop longtemps, a donc décidé d'agir.

Le Guardian a signalé cette année que le Mail on Sunday était menacé de poursuites, car les auteurs des lettres conservent la propriété du droit d'auteur même après que la correspondance matérielle est en possession d'un autre individu. 

Le Mail on Sunday a publié de nombreux articles sur le père de la duchesse, Thomas Markle, depuis de nombreuses années. Des photographies publiées le montraient notamment en train de se rendre dans un cybercafé pour se documenter sur les fiançailles de sa fille avec le prince Harry.

The Guardian
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.