Le jambon-beurre de plus en plus menacé par le succès du burger | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Le jambon-beurre de plus en plus menacé par le succès du burger
©Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Match des titans

Le jambon-beurre de plus en plus menacé par le succès du burger

Le traditionnel sandwich a vu ses ventes reculer mais son prix s'envoler.

C’est une véritable guerre des titans. Il faut choisir un camp une fois pour toutes. Vous êtes plutôt jambon-beurre ou burger ? Le traditionnel sandwich, véritable monument de l’Hexagone reste leader, mais le burger a clairement le vent en poupe. En France, il s'est vendu 1,23 milliard de jambon-beurre en 2015, soit 55% de tous les sandwichs (contre 58% l'année précédente). Cela fait deux ans de suite que sa consommation baisse. La même année, les Français ont dans le même temps englouti 1,19 milliard de burgers, soit 11,21% de plus qu'au cours de l'année précédente.

Bientôt, l’impensable pourrait se produire : voir le burger ravir la place de roi en terre française. "La burger mania ne s'arrête pas", explique  Bernard Boutboul, directeur du cabinet Gira Conseil, qui publie chaque année cet indice. On se maintient à une croissance à deux chiffres. "Si ça continue comme ça, on peut imaginer que dans deux ans, il va se vendre autant de jambon-beurre que de burger".

Fait intéressant, ce ne sont pas les enseignes de restauration rapide qui porte la croissance du burger. Non, la santé éclatante de ce dernier doit beaucoup aux cuisines des restaurants plus hauts-de-gamme. Aujourd'hui, "75% des restaurateurs ont un burger à leur carte et 80% d'entre eux nous disent qu'il est devenu le leader de leurs ventes", note  Bernard Boutboul. Le jambon-beurre voit donc son trône menacé par un très ambitieux dauphin, alors que son prix augmente de plus en plus (de 3,67% entre 2014 et 2015, à 2,84 euros en moyenne).

>>>>> A LIRE AUSSI : Pourquoi un burger est plus ou moins mauvais pour votre santé selon le pays dans lequel vous le mangez

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !