Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Marks & Spencer pénurie rayons alimentation Brexit conséquence nourriture approvisionnement
©ALAIN JOCARD / AFP

Royaume-Uni

Le Brexit entraîne déjà des répercussions dans les rayons des magasins Marks & Spencer en France

Les nouvelles règles sur l'exportation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne perturbent déjà l'approvisionnement de certains magasins Marks & Spencer en France.

L'approvisionnement alimentaire des emblématiques magasins britanniques Marks & Spencer en France était très perturbé mardi, selon des informations du Figaro. Ces dfficultés interviennent en raison des nouvelles règles sur l'exportation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne depuis l'entrée en vigueur du Brexit le 1er janvier.

L’un des magasins Marks & Spencer du Boulevard Montmartre, à Paris, serait notamment confronté à une pénurie entraînant des rayons vides pour les plats préparés. 

Un message de l’enseigne a été placardé sur les rayons : 

« En raison de nouvelles règles sur l'import de produits entre le R.U (Royaume-Uni) et l'U.E (Union européenne), nous sommes désolés que certains produits soient actuellement indisponibles. Nous faisons notre possible pour les faire revenir rapidement ». 

Robbie Hynes, responsable communication de la marque britannique, a tenu à réagir auprès de l’AFP sur cette situation délicate pour l’acheminement des denrées alimentaires : 

« Certains de nos produits mettent un peu plus de temps à arriver en magasin mais nous travaillons avec nos partenaires, fournisseurs et agences gouvernementales et autorités locales compétentes pour améliorer rapidement cela ».

L'accord commercial signé la veille de Noël entre Londres et l'Union européenne permet d'éviter des droits de douanes et des quotas, qui faisaient redouter un chaos à la frontière, mais il n'empêche pas le retour de formalités douanières qui perturbent l'activité. 

Marks & Spencer regroupe 21 magasins proposant de la nourriture en France, essentiellement situés à Paris et dans sa région. En novembre dernier, le groupe britannique avait enregistré la première perte semestrielle de son existence, en raison principalement de l’effet de la pandémie de Covid-19.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !