La Fédération de football iranienne demande au parlement d'autoriser la présence de spectatrices dans les stades du pays | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Des Iraniennes dans les tribunes du stade Azadi avant le match de football de qualification de la Coupe du monde au Qatar entre l'Iran et le Cambodge à Téhéran, le 10 octobre 2019.
Des Iraniennes dans les tribunes du stade Azadi avant le match de football de qualification de la Coupe du monde au Qatar entre l'Iran et le Cambodge à Téhéran, le 10 octobre 2019.
©ATTA KENARE / AFP

Supportrices

La Fédération de football iranienne demande au parlement d'autoriser la présence de spectatrices dans les stades du pays

La Fédération de football iranienne a présenté un projet de loi à l'Assemblée nationale islamique afin que la présence de femmes puisse être autorisée dans les stades du pays.

La fédération iranienne de football a demandé au parlement d'adopter une loi autorisant la présence de spectatrices dans les stades, selon son secrétaire général Hassan Kamrani Far, ce jeudi 28 octobre, et d’après des informations de France Info. Le secrétaire général de la fédération iranienne de football s’est exprimé lors d’une réunion officielle. Ses propos ont été rapportés par l’agence Tasnim :

« Un projet de loi a été adressé par la Fédération iranienne de football à l'Assemblée nationale islamique. Une fois approuvé, la présence des femmes sera autorisée ».

Les femmes ne sont actuellement pas autorisées à se rendre dans les stades en Iran.

Le Parlement est largement dominé par les ultraconservateurs et les dignitaires religieux se sont jusqu'à présent opposés à une telle présence.

Depuis la Révolution islamique de 1979, les Iraniennes se sont vu refuser l'accès aux stades, officiellement pour les protéger de la grossièreté masculine.

La Fifa essaye de faire pression depuis des années pour que l'Iran ouvre ses stades aux femmes.

Téhéran n'avait jusqu'à 2019 autorisé qu'en de rares occasions un nombre limité d'entre elles (au maximum un millier de supportrices en novembre 2018) à assister à quelques rencontres.

En octobre 2019, elles avaient pu exceptionnellement assister au match, dans le stade Azadi de Téhéran, de l'équipe masculine iranienne face au Cambodge en rencontre éliminatoire pour la Coupe du Monde de 2022.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !