L'hormone de l'amour nous pousserait à mentir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
L'hormone de l'amour nous pousserait à mentir
©Flickr / DenisGiles

Pinocchio

L'hormone de l'amour nous pousserait à mentir

C'est ce qui ressort d'une étude menée par des chercheurs de l'université d'Amsterdam.

L'ocytocine, plus souvent appelée "hormone de l'amour", est une des substances chimiques responsables de cette sensation de bien-être pendant et juste après l'orgasme. Elle joue aussi un rôle important dans la maternité et la reconnaissance sociale : elle nous permet d'être agréable en société et nous aide à mémoriser les visages des personnes que l'on apprécie. De plus, elle sert à tisser des liens très forts entre une mère et son bébé après l'accouchement.

D'après des chercheurs de l'université d'Amsterdam, l'ocytocine nous inciterait également à mentir. Les travaux de ces scientifiques ont été publiés dans le magazine PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences). Pour en arriver à cette conclusion, ils ont effectué des tests sur 60 volontaires. Les "cobayes" ont été divisés en deux groupes, l'un ayant inhalé de l'ocytocine et l'autre un placebo.

Ensuite, tous ont participé à un jeu de hasard avec une pièce de monnaie dans le but de gagner de l'argent. Résultat : ceux qui avaient inhalé de l'ocytocine avaient davantage tendance à mentir et à se montrer malhonnête.

Lu sur Au Féminin

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !