L'acteur Philippe Nahon est décédé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'acteur Philippe Nahon est décédé
©

Disparition

L'acteur Philippe Nahon est décédé

Philippe Nahon, habitué aux seconds rôles, était l'un des visages les plus connus du cinéma français.

L'acteur Philippe Nahon, véritable figure du cinéma français, est décédé ce dimanche 19 avril à l'âge de 81 ans, a annoncé Libération. L'information a été confirmée sur Twitter par le réalisateur Alexandre Astier. 

D'abord acteur de théâtre, Philippe Nahon a décroché plusieurs rôles à la télévision dans les années 1970 et 1980 (Les Cinq Dernières Minutes, Les Enquêtes du commissaire Maigret...) avant de percer au cinéma en 1991 avec "Carne" de Gaspar Noé, réalisateur qu'il retrouvera pour "Seul contre tous" et "Irréversible". Philippe Nahon, avec sa gouaille son physique massif et sa tronche reconnaissable entre toutes, devient alors un habitué des plateaux et joue pour Mathieu Kassovitz, Jean-Marie Poiré, Guillaume Nicloux, Jacques Audiard, Christophe Gans ou Alexandre Aja font tous appel à lui. Il apparait dans des films aussi divers que "La Haine", "Les Visiteurs 2 : les couloirs du temps", "Les Rivières pourpres", "Irréversible", "Haute tension",  ou encore dans "Un héros très discret" de Jacques Audiard et "Le Pacte des Loups" de Christophe Gans.

Il apparaît aussi dans "Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec" de Luc Besson et dans le "Cheval de guerre" de Steven Spielberg. A la télévision, les fans de Kaamelott le connaissent pour son apparition en temps que Goustan le cruel, le père de Léodagan. 

La dernière fois qu'on l'a vu, c'était dans "Moi, maman, ma mère et moi" de Christophe Le Masne, en 2019.

Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !