Justin Bieber : son procès pour rodéo sauvage aura lieu le 5 mai à Miami | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Justin Bieber
Justin Bieber
©Reuters

Bien fait !

Justin Bieber : son procès pour rodéo sauvage aura lieu le 5 mai à Miami

Accusé de conduite sous l’emprise de drogue ou d’alcool, avec un permis périmé et de résistance envers les forces de l’ordre, le jeune homme plaide non coupable.

Plus célèbre pour son arrogance et ses délits que pour son talent, le chanteur Justin Bieber devrait-il enfin assumer les conséquences de ses actes ? Il sera jugé le 5 mai prochain pour un rodéo sauvage dans les rues de Miami. Accusé de conduite sous l’emprise de drogue ou d’alcool, avec un permis périmé et de résistance envers les forces de l’ordre, le jeune homme plaide non coupable.

Le 23 janvier, il s’était livré à un rodéo sauvage avec un rappeur californien dans un quartier résidentiel de Miami Beach à bord d’une Lamborghini décapotable. D’après les policiers responsables de son arrestation, il avait alors fumé du cannabis et pris des comprimés de l’anxiolytique Xanax.

La veille, un juge du tribunal de Toronto avait fixé au 14 avril la tenue d'une nouvelle audience d'organisation du procès de Justin Bieber, poursuivi dans une autre affaire pour agression d'un chauffeur de limousine dans la nuit du 30 décembre dernier. À la sortie d'une boite de nuit, une limousine avait pris en charge six personnes dont le chanteur. Selon le rapport de police, sur le chemin de l'hôtel, "une altercation a éclaté entre un des passagers et le chauffeur de la limousine" qui a été "frappé derrière la tête à plusieurs reprises".

Ci-dessous la vidéo du début de la garde à vue de Justin Bieber à Miami :

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !