Hommage à Jean-Paul Belmondo : le public pourra se recueillir devant son cercueil jeudi soir aux Invalides | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'acteur Jean-Paul Belmondo sur scène lors de la 42e édition de la Cérémonie des César à Paris le 24 février 2017. Un hommage aux Invalides sera rendu à l'acteur ce jeudi.
L'acteur Jean-Paul Belmondo sur scène lors de la 42e édition de la Cérémonie des César à Paris le 24 février 2017. Un hommage aux Invalides sera rendu à l'acteur ce jeudi.
©Bertrand GUAY / AFP

Recueillement

Hommage à Jean-Paul Belmondo : le public pourra se recueillir devant son cercueil jeudi soir aux Invalides

La cour des Invalides sera exceptionnellement ouverte jeudi soir, à l'issue de l'hommage national qui sera rendu à l'acteur Jean-Paul Belmondo. Le public pourra donc venir se recueillir sur son cercueil.

Le public pourra se recueillir devant le cercueil de Jean-Paul Belmondo dans la cour des Invalides à l'issue de l'hommage national qui se tiendra jeudi après-midi, selon les précisions de l'Elysée, le mercredi 8 septembre.
L'immense cour, au centre de laquelle sera posé le cercueil, sera ouverte à partir de 19h30 à toutes les personnes qui voudront saluer l'acteur. Jean-Paul Belmondo est décédé ce lundi à 88 ans. 
Ses obsèques se dérouleront vendredi matin en l'Eglise Saint-Germain-des-Prés.
Un millier de personnes du public pourront assister à la cérémonie qui réunira, à partir de 16h30, le président Emmanuel Macron, la famille de Jean-Paul Belmondo, ses proches, des membres du gouvernement et des représentants des mondes de la culture.
Emmanuel Macron prononcera l'éloge funèbre avant une minute de silence et la Marseillaise. La cérémonie sera retransmise sur des écrans géants qui seront installés sur l'esplanade des Invalides.
La cour des Invalides avait été exceptionnellement ouverte après le décès de l'ancien président Jacques Chirac, mort le 26 septembre 2019.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !