HBO prépare quatre séries dérivées de "Game of Thrones" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
HBO prépare quatre séries dérivées de "Game of Thrones"
©

Poule aux œufs d'or

HBO prépare quatre séries dérivées de "Game of Thrones"

L'univers créé par l'écrivain Georges R. R Martin est extrêmement riche et pourrait potentiellement être décliné en plusieurs aventures.

Difficile de lâcher comme ça une poule aux œufs d'or. Avec Game of Thrones, HBO a tiré le gros lot : carton absolu d'audience, la série médiéval-fantastique fait le bonheur des producteurs. Hélas, la série se termine cette année, avec la 8e saison. Alors pour poursuivre la belle histoire, la chaîne américaine commence à plancher sur de nouvelles idées. Car l'univers créé par l'écrivain Georges R. R Martin est extrêmement riche et pourrait potentiellement être décliné en plusieurs aventures.

HBO supervise le développement de quatre idées différentes confiées chacune à un scénariste. George R. R. Martin est personnellement impliqué dans deux d'entre elles : l'une avec la scénariste Jane Goldman (Kingsman, X-Men : Le Commencement), l'autre avec Carly Wray (Mad Men). Les deux derniers projets sont placés sous la supervision de Max Borenstein (Kong : Skull Island, Minority Report) et Brian Helgeland (L. A Confidentials et Mystic River).

Les showrunners de Game of Thrones, David Benioff et Dan Weiss, ne travailleront pas activement dessus, mais resteront tout de même impliqués. "Nous les avons tenus au courant de nos plans et ils seront impliqués, avec George R. R. Martin, en tant que producteurs exécutifs de tous les projets", a indiqué HBO dans un communiqué. Pour l’heure, aucune information sur la trame des quatre projets n’a été dévoilée. Mais nul doute que HBO devrait lâcher bientôt quelques indiscrétions aux fans impatients.

Lu sur Les Inrocks

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !