Goncourt des Lycéens : David Diop est récompensé pour son roman "Frère d'âme"<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Goncourt des Lycéens : David Diop est récompensé pour son roman "Frère d'âme"
©JOEL SAGET / AFP

Prix littéraires

Le prix littéraire a été attribué ce jeudi à l'auteur franco-sénégalais pour son ouvrage publié aux éditions du Seuil.

David Diop vient de remporter le Goncourt des Lycéens 2018 pour son roman "Frère d'âme". L'auteur - déjà finaliste des prix Goncourt, Renaudot, Medicis et Femina - vient donc de remporter un prestigieux prix littéraire ce jeudi 15 novembre. Adeline Dieudonné avec La Vraie vie (publié aux éditions L'Iconoclaste) était pourtant fortement pressentie pour ce prix décerné par de jeunes lecteurs. Le jury du Goncourt des Lycéens a donc finalement choisi de décerner son 31e prix littéraire à David Diop pour son roman "Frère d'âme" (aux éditions du Seuil).

Les lycéens se sont plongés pendant deux mois de lectures sur les quinze livres en lice, issus de la première sélection de l'Académie Goncourt. Les 13 lycéens délégués de chaque région se sont retrouvés à l'hôtel de ville de Rennes, ce jeudi, afin d'officialiser l'annonce du prix. 

Le livre de David Diop porte sur la Première Guerre mondiale et met en scène la destinée d'un tirailleur sénégalais.

La remise du prix sera orchestrée à l'Élysée à 18h30 en présence d'Emmanuel Macron, de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, et de Franck Riester, le ministre de la Culture.

L'an dernier, le Goncourt des Lycéens avait été décerné à Alice Zeniter pour son quatrième roman, L'Art de Perdre (éd. Flammarion). L'ouvrage qui remporte le Goncourt des Lycéens est généralement diffusé chaque année avec une moyenne de 440.000 exemplaires. 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !