Game of Thrones : l'exposition tant attendue ouvre ses portes au Louvre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Cette étape parisienne est la dernière de l'exposition.
Cette étape parisienne est la dernière de l'exposition.
©Allociné / HBO

Derrière le mur

Game of Thrones : l'exposition tant attendue ouvre ses portes au Louvre

Les fans pourront se faire photographier sur une réplique très fidèle du Trône de fer, et voir leurs visages épouser les traits d'un marcheur blanc.

Avec l'appui d'OCS, partenaire français de la chaîne HBO, le Carrousel du Louvre accueille dès ce mardi et jusqu'au samedi 12 septembre, plusieurs costumes et objets utilisés lors du tournage de la série.  De Londres à Stockholm, en passant par Tel-Aviv, Madrid, Berlin, Amsterdam, ou encore San Diego, l'exposition a posé ses valises dans de nombreuses villes, avant cette dernière étape parisienne qui marquera la fin de son périple. Partout dans le monde, son concept a rencontré un franc succès auprès des puristes et des curieux. 

"Vous allez pouvoir retrouver les vrais objets du tournage : les œufs de dragon de Daenerys, les costumes du mariage de Joffrey et Margaery, l'épée de Jon Snow… Si vous êtes un fan, vous allez trouver votre bonheur" assure Guillaume Jouhet (cité par Le Point), directeur général d'OCS, qui organise l'événement à Paris. 

Les fans pourront se faire photographier sur une réplique très fidèle du Trône de fer, et voir leurs visages épouser les traits d'un marcheur blanc. Il est aussi possible de donner la réplique à un dragon fictif, 

Mais l'attraction principale de cette exposition est une expérience en immersion baptisée "Gravir le Mur". "Quand vous mettez les lunettes, vous êtes transporté en haut du Mur et au bord du précipice. C'est étonnant et terrifiant pour ceux qui, comme moi, ont le vertige !" explique Ian Beattie, cité par Le Point.

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !