Football : des supporters narguent les autorités avec une banderole demandant "Tu parleras d'homophobie au Qatar en 2022 ?" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Football : des supporters narguent les autorités avec une banderole demandant "Tu parleras d'homophobie au Qatar en 2022 ?"
©ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Trolls

Football : des supporters narguent les autorités avec une banderole demandant "Tu parleras d'homophobie au Qatar en 2022 ?"

Les mesures prises contre l'homophobie dans les stades sont tournées en dérision par plusieurs groupes de supporters.

Depuis la première interruption d’un match en France pour des chants homophobes, à Nancy le 16 août, les provocations dans les tribunes se multiplient. Vendredi, la rencontre de Ligue 1 de football entre Metz et le Paris-Saint-Germain a été interrompue pendant trois minutes après le déploiement par les Ultras messins d’une banderole jugée homophobe, deux jours après l’interruption du match Nice-Marseille.

Ce samedi, c'est au Groupama Stadium de Lyon, où l'Olympique Lyonnais reçoit Bordeaux, que les supporters ont fait parler d'eux avec deux banderoles : dans le virage sud, "Roxana, tu parleras d'homophobie au Qatar en 2022 ?", puis dans le kop virage nord "FIFA, Roxana, Schiappa : l'homophobie n'est-elle grave que sans pétrodollars ?" Ces banderoles font référence à l'organisation de la coupe du monde de football au Qatar en 2022, pays où l'homosexualité est tout simplement punie de mort.

Une autre banderole a ensuite été affichée : "Le Père Noël est une ordure sans "Je t'encule Thérèse" ferait autant rêver qu'un stade sans second degré."

L'Equipe

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !