Festival de Cannes 2015 : tout ce qu'il faut savoir de cette 68e édition | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Un double hommage sera rendu à Ingrid Bergman
Un double hommage sera rendu à Ingrid Bergman
©

La Croisette sur son 31

Festival de Cannes 2015 : tout ce qu'il faut savoir de cette 68e édition

Au programme : un duo de présidents atypique, une sélection francophone et féminine, et un jury international.

Le Festival de Cannes ouvre ses portes ce mercredi 13 mai. Voici ce qu'il faut savoir de cetet 68e édition :

Des présidents hors norme

Cette année, il sera présidé par les déjantés frères Cohen. Pour rappel, Joel et Ethan ont grandi dans la proche banlieue de Minneapolis. Si Joel n'a pas choisi le cinéma comme première carrière - il a étudié la philisophie à Princeton - Ethan, lui, a étudié le septième art à New York. Ils forment vite un duo atypique qui sera à l'origine aussi bien de comédies que de thrillers. Leur palmarès est impressionnant : en 1991, ils sont couronnés par la Palme d’or et le Prix de la mise en scène et de l’interprétation masculine pour Barton Fink. En 2008, ils remportent quatre Oscars pour No Country for Old Men, dont ceux du Meilleur film et du Meilleur réalisateur. Et leur dernière présence au Festival de Cannes s’est soldée avec le Grand prix pour Inside Llewyn Davis (2013).

Un jury éclectique

En 2015, il faut être polyglote pour pouvoir parler aux memebres du jury. Celui-ci est en effet composé de personnalités venues des quatre coins du monde. L'actrice fétiche de Pedro Almodovar, Rossy de Palma (Femmes au bord de la crise de nerf) est espagnole, Sophie Marceau (La Boum), elle, représentera la France, Sienna Miller est britannique (American Sniper), Rokia Traoré est une interprète malienne (Kirikou), Guillermo del Toro (La Chute) est un réalisateur mexicain, Xavier Dolan (Mommy), réalisateur canadien, sera le petite jeune de la bande (26 ans) et Jake Gyllenhaal (Le Secret de Brokeback Mountain), acteur américain. Ils auront la lourde tâche de départager les films concourant à la palme d'or. Lambert Wilson sera le maîttre de cérémonie des soirées d'ouverture (ce mercredi) et de clôture, le dimanche 24 mai.

Une sélection francophone et féminine

Lors de la soirée d’ouverture de ce mercredi, sera diffusé La Tête haute d’Emmanuelle Bercot, un film social, avec Catherine Deneuve, Benoit Magimel et Sara Forestier. Il raconte l’histoire d’un jeune délinquant, qu’une juge pour enfants et un éducateur spécialisé tentent inlassablement de sauver de ses travers les plus violents. Le jeune acteur qui l’interprète, Rod Paradot, est annoncé comme l’une des révélations de l’édition. Comme de coutume avec le film qui ouvre le bal, ce dernier est présenté hors compétition. Il est un des nombreux films français d’une sélection particulièrement francophone et féminine. Avec six films de réalisatrices en sélection, deux femmes présidentes de jury (Isabella Rossilini pour Un Certain Regard et Sabine Azema à La Caméra d’or), un double hommage à Ingrid Bergman et une Palme d’honneur qui sera remise à Agnès Varda pour l’ensemble de son œuvre, une première pour une femme réalisatrice.

Lu sur le site officiel du Festival de Cannes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !