Etats-Unis : il éparpille 10 000 dollars au-dessus d'une ville par hélicoptère | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Une pluie de dollars s'est abattue sur la côte Est des Etats-Unis
Une pluie de dollars s'est abattue sur la côte Est des Etats-Unis
©Reuters

Pluie de dollars

Etats-Unis : il éparpille 10 000 dollars au-dessus d'une ville par hélicoptère

Un anonyme de la bourgade de Lewes, située dans le Delaware, entre Washington DC et Philadelphie, se sachant condamné par une maladie, a distribué la somme de 10 000 dollars depuis un hélicoptère.

Ce n’est pas un film américain et même si le décor est bien d’outre-Atlantique, l’argent est littéralement tombé du ciel. Une personne, souhaitant conserver l’anonymat, a fait don par lâchage d’un hélicoptère de ses économies, soit 10 000 dollars. Se sachant condamné par la maladie, la ou le généreux donateur a fait don d’altruisme. L’averse de billets de banque était prévue (et les autorités avaient été averties) mais pour éviter la cohue, l’événement n’avait pas été annoncé. Les quelque 3 000 habitants de la commune avaient plutôt intérêt à être restés sur place le week-end dernier !

Un témoignage d’une serveuse de bar de Lewes sur la chaîne locale d’informations (WBOC16), a été repris par plusieurs médias : "Personne ne savait ce qui se passait. Une fois que tout le monde s'est aperçu que c'était de l'argent, tout le monde s'est mis à crier que des billets pleuvaient du ciel. Tous les clients se sont rués à l'extérieur. Cependant, personne ne s'est battu mais tout le monde tentait d'amasser le plus de billets possible. C'est certainement la chose la plus dingue qui a pu se passer dans cette ville".  La jeune femme a quant à elle réussi à mettre 170 dollars dans sa poche. Un joli pourboire obtenu grâce à ce joli et généreux geste.

Lu sur lematin.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !