En Isère, des voleurs rendent à la police des colis dérobés qui leur étaient destinés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
En Isère, des voleurs rendent à la police des colis dérobés qui leur étaient destinés
©Reuters

Les bons samaritains

En Isère, des voleurs rendent à la police des colis dérobés qui leur étaient destinés

Les voleurs qui avaient dérobé plusieurs palettes de marchandises, ont rendu à la police les colis qui leur étaient destinés avec un petit mot.

Les voleurs qui avaient dérobé plusieurs palettes de marchandises dans un entrepôt de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) le 22 décembre dernier, ont rendu à la police les colis qui leur étaient destinés. Deux jours après le vol, les cartons ont été déposés devant la brigade de gendarmerie de La Verpillière. "On a eu la bonne surprise de retrouver les paquets avec un petit mot. Cela démontre que la magie de Noël peut encore jouer, y compris pour les délinquants", a ironisé Matthieu Bourrette, le procureur de Vienne.

"Désolé, c'était bien l'effet d'aubaine. Il n'y a eu ni violences ni armes. Bonnes fêtes à tous", ont inscrit les voleurs démentant la presse qui parlait d'un bracage armé et reprenant les déclarations du magistrat qui avait souligné que rien ne permettait "d'indiquer si les malfaiteurs recherchaient les colis destinés aux services de police ou s'ils ont été dérobés par un effet d'aubaine". Les colis contenant des produits de luxe, notamment de la marchandise Louis Vuitton, n'ont cependant pas été rendus. L'enquête a été confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de Bourgoin-Jallieu.
Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !