Elon Musk dit avoir reçu un accord pour lancer son "hyperloop" qui reliera New York à Washington en 29 minutes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Elon Musk dit avoir reçu un accord pour lancer son "hyperloop" qui reliera New York à Washington en 29 minutes
©Reuters

Comme l'éclair

Elon Musk dit avoir reçu un accord pour lancer son "hyperloop" qui reliera New York à Washington en 29 minutes

Le businessman prévoit de creuser un tunnel sur toute cette distance pour y lancer un train en lévitation sur rails magnétiques.

Le fameux Hyperloop, prototype de train à très grande vitesse, va-t-il finalement voir le jour ? Ce jeudi 20 juillet, Elon Musk s'est réjoui sur Twitter d'avoir reçu l'accord oral du gouvernement américain pour construire son projet de train à très grande vitesse qui relierait New York à Washington –distante de 400 km - en 29 minutes.

"Viens de recevoir l'assentiment verbal du gouvernement pour la Boring Company afin de construire un Hyperloop souterrain NY-Phil-Balt-DC. NY-DC en 29 minutes"a-t-il écrit. Le businessman américain, fondateur de Space X et de Tesla, se dit également "optimiste" quant à un accord formel qui pourrait intervenir "rapidement".

Pour mener son titanesque projet à bien, le Sud-Africain de naissance prévoit de creuser un tunnel sur toute cette distance pour y lancer un train en lévitation sur rails magnétiques dans un tube presque sous vide, où la résistance de l'air serait donc excessivement faible. Mais les problèmes seraient nombreux, comme le rapporte le Huffington Post. Elon Musk n'est directement impliqué que dans la réalisation des tunnels, par le biais de sa société The Boring Company. Les trains, eux, sont développés par d'autres sociétés, sans lien capitalistique avec lui.

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !