Eddy Mitchell sur la scène du Palais des Sports de Paris en mars, cinq ans après avoir dit adieu aux tournées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Eddy Mitchell sur la scène du Palais des Sports de Paris en mars, cinq ans après avoir dit adieu aux tournées
©Reuters

La dernière séance

Eddy Mitchell sur la scène du Palais des Sports de Paris en mars, cinq ans après avoir dit adieu aux tournées

"Je n'ai jamais dit que je ne referais pas de scène, j'ai dit que je ne referais pas de tournée", assure Monsieur Eddy, dans les colonnes du Parisien de ce lundi.

A 73 ans, le chanteur se produira en mars au Palais des Sports de Paris, près de cinq ans après avoir annoncé la fin de ses tournées. En effet, en 2010, l'interprète de Couleur menthe à l'eau avait profité d'un concert à l'Olympia pour faire ses "adieux" à la scène. Après 50 ans de chanson et une série de tubes (Sur la route de Memphis, Pas de Boogie-Woogie ou La dernière séance...), "Schmoll" avait annoncé qu'il tirait sa révérence.

"Je n'ai jamais dit que je ne referais pas de scène, j'ai dit que je ne referais pas de tournée", assure Monsieur Eddy, dans les colonnes du Parisien de ce lundi. En mars prochain au Palais des Sports de Paris, lors de dix dates, le chanteur interprétera les chansons de son nouvel album et sera pour l'occasion accompagné d'un big band. 

Justement, Big Band, est le titre de son nouvel album, qui doit sortir le 23 octobre et réunira dix titres inédits et deux reprises, dont une chanson en hommage à Martin Luther King et une autre à Frank Sinatra. L'an dernier, Eddy Mitchell était déjà sorti de sa "retraite" pour remonter sur scène à Bercy pour six concerts avec les "Vieilles canailles", avec Jacques Dutronc et Johnny Hallyday. 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !