Du ministère de l'Intérieur au porno, l'incroyable reconversion de Guillaume F. | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Des DVD pornographiques
Des DVD pornographiques
©Reuters

Chacun ses petits secrets

Du ministère de l'Intérieur au porno, l'incroyable reconversion de Guillaume F.

L'homme travaillait pour Michelle Alliot-Marie quand son passé d’acteur pornographique a resurgi place Beauvau. Licencié du jour au lendemain, il a replongé dans le X, et fait aujourd’hui partie des stars du milieu.

"Je n’ai pas parlé à l’époque parce que je ne voulais pas que ça crée un scandale pour le gouvernement. Mais aujourd’hui je veux qu’on sache ce qu’il m’est arrivé." Récit de l’improbable histoire de Guillaume F., nommé en 2008 conseiller au ministère de l’intérieur sous Michelle Alliot-Marie et limogé sans détour quand son passé d’acteur porno a ressurgi place Beauvau. "J’ai fait Sciences-Po, je travaillais 60 heures par semaine pour gravir les échelons, j’étais carriériste… Et tout ce parcours-là que je construisais depuis dix ans a été anéanti en un après-midi.", raconte Guillaume F à Street Press. Un vendredi, alors qu’il s’apprête à partir en week-end à Barcelone avec sa compagne, le téléphone sonne. "C’était le chef de cabinet qui m’annonce qu’ils avaient découvert mes films porno et que cela posait un problème à Michèle Alliot-Marie, ma ministre de tutelle. J’ai tout de suite su que mon sort était scellé. " 72 heures plus tard, il est renvoyé sans avoir pu s’expliquer. 

Tout était pourtant bien parti pour Guillaume F. Diplômé de Sciences-Po Grenoble en 1996, il s’encarte dans la foulée au RPR avec l’ambition de décrocher un poste dans le sillage des hommes politiques locaux. Il est rapidement coopté par des proches du président de la région Rhône-Alpes – dont il intègre le cabinet, avant de gravir les échelons. Assistant parlementaire, directeur de cabinet en mairie, conseiller du secrétaire d’État : Guillaume F. suit pas-à-pas toutes les étapes du manuel du parfait technocrate pendant presque 10 ans.

Mais le jeune homme a une double vie. Politique la journée, Guillaume F se transforme en Rick Angel la nuit. En 2006, deux ans avant sa nomination au ministère, il a tourné plusieurs films X, dont The Story of Sophia, un film à gros budget réalisé par un spécialiste des productions Dorcel. "Très tôt, j’ai rapidement ressenti le besoin de faire l’amour 4 à 5 fois par jour et avec des partenaires différentes. Je me suis trouvé dans l’échangisme", raconte Guillaume F. Sa campagne le rejoint dans ses fantasmes. De fil en aiguille, le couple tourne un peu moins d’une dizaine de films avant de stopper ses activités. Car son amie de l’époque est incitée à quitter son job de cadre supérieure à cause de leur hobby pornographique. Et un jour, c’est le tour de Guillaume : "Une clé USB est arrivée sur le bureau de la ministre Alliot-Marie avec dedans des captures d’écrans des films. Je suis sûr à 90% de qui c’est : un collègue jaloux dans mon cercle politique proche."

La dégringolade commence, sa compagne le lâche et, renvoyé sans indemnités, il a du mal à rembourser son prêt immobilier. "Je psychotais… Je m’imaginais passer un entretien dans une tour de la Défense et j’étais persuadé qu’on allait me reconnaître. Je suis devenu un peu parano." Alors, " En 2009, je me suis dit “perdu pour perdu, je vais me lancer à fond dans le X.” " 6 ans après sa carrière de politique, Guillaume F. fait partie de la petite caste de ceux qui comptent dans l’industrie du porno. Après des débuts en tant qu’acteur, Rick Angel est même devenu producteur. "La seule façon, estime-t-il, de gagner de l’argent dans le milieu". Politique ou acteur porno, Guillaume F./Rick Angel reste ambitieux !

Lu sur Street Press

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !