Des crocodiles capables de grimper jusqu'à la cime des arbres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Des crocodiles capables de grimper jusqu'à la cime des arbres
©DR

Le monde est fou

Des crocodiles capables de grimper jusqu'à la cime des arbres

Certains crocodiles peuvent grimper jusqu'à la cime des arbres pour surveiller leur territoire et se protéger du soleil.

Il ne faut pas se fier aux apparences. Au premier coup d'oeil, impossible de dire que le crocodile est un animal destiné à tutoyer la nature verticale. Pourtant, malgré des caractéristiques physiques inadaptées, le crocodile peut grimper aux arbres jusqu'à la cime. C'est le chercheur Vladimir Dinets de l’Université du Tennessee qui l''affirme. 

Son équipe a observé des populations de crocodiles grimpant jusqu'à deux mètres au-dessus du sol en Australie, en Afrique du Sud et  en Amérique du Nord. Le chercheur russe, chef de l'expédition, a même affirmé avoir reçu des signalements de membres de la famille des Crocodylidae exerçant leur agilité à neuf mètre de hauteur. "Ils vont lentement" a déclaré le chercheur, mais "Ils finissent toujours par y arriver". 

Les chercheurs pensent que les crocodiles escaladent les arbres pour avoir une bonne vue sur leur territoire et pour se protéger du soleil. Les amateurs de crocodiles connaissent leur capacité d’escalade depuis des décennies, d’après Vladimir Dinets, mais cette étude est la première à étudier de manière rigoureuse ce comportement. 

Les amateurs de crocodiles connaissent leur capacité d’escalade depuis des décennies, d’après Vladimir Dinets, mais cette étude est la première à étudier de manière rigoureuse ce comportement. Maintenant, vous saurez où regarder quand vous serez dans une zone à forte concentration de crocodiles. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !