Les dealers de Grenoble actifs sur Snapchat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Joint au cannabis
Joint au cannabis
©Reuters

Innovation

Les dealers de Grenoble actifs sur Snapchat

Les dealers du quartier Mistral, à Grenoble, ont innové ce week-end en menant une tombola via Snapchat.

Snapchat, réseau social très utilisé par les 13-25 ans, est bien utile pour les dealers. A Grenoble, les trafiquants du quartier Mistral profitent de ce réseau, qui permet de publier des photos et vidéos qui disparaissent au bout de 24 heures, pour dire où et à quel prix acheter leur drogue, ou même proposer des offres d'emplois pour des guetteurs. Ce week-end, les dealers ont même organisé une tombola dont le gros lot était une Playstation 4. Le dimanche à 20h, un personnage masqué tirait le numéro gagnant, sous les yeux de la "Famax", la communauté des clients réguliers. Pareille pratique est également utilisée pour la vente de produits légaux, et c'est ce qui inquiète Eric Vaillant, procureur de la République. En effet, cette publicité via Snapchat contribue à banaliser le cannabis, dont certains voudraient voir la vente et la consommation légalisée en France. Cependant, l'utilisation de Snapchat par les dealers est une spécialité grenobloise, et peut-être marseillaise, qui est loin d'avoir gagné le pays entier. 

France 3 régions

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !