Coupe du monde 2014 : attention, regarder le Mondial tue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Coupe du monde 2014 : attention, regarder le Mondial tue
©REUTERS/Olivia Harris

Jusqu'à épuisement

Coupe du monde 2014 : attention, regarder le Mondial tue

Un Chinois de 25 ans est en effet décédé des suites d'une crise cardiaque après avoir enchaîné deux nuits blanches pour suivre la compétition.

Du Brésil à la Chine, il y en a des kilomètres, et donc des fuseaux horaires - très précisément onze heures de décalage horaire entre ces deux pays. Dès lors, pour les Chinois fans de football, il faut soit veiller très tard, soit mettre un réveil au beau milieu de la nuit pour pouvoir suivre en direct la compétition. Problème : il faut assurer au boulot par la suite et ne pas s'endormir derrière son bureau, car le manque de sommeil peut engendrer des problèmes de santé majeurs. Voire pire...

En effet, l'agence de presse chinoise Xinhua a rapporté qu'un jeune homme de 25 ans a été retrouvé mort chez lui quelques heures après l'issue de la rencontre Espagne - Pays-Bas (1-5), à Suzhou. L'autopsie du jeune homme aurait révélé que ce fou de foot n'avait pas dormi les deux nuits précédentes. Une privation de sommeil qui, comme l'indique So Foot, lui aurait donc été fatale car elle aurait provoqué une crise cardiaque.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel drame se produit en Chine : en effet pendant l'Euro 2012, un homme était décédé après 11 nuits blanches afin de regarder tous les matchs du tournoi.

lu sur So Foot

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !