Coronavirus : le sanctuaire de Lourdes ferme pour la première fois de son histoire pour une longue durée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Coronavirus : le sanctuaire de Lourdes ferme pour la première fois de son histoire pour une longue durée
©PASCAL PAVANI / AFP

Tristesse pour les fidèles et les malades

Coronavirus : le sanctuaire de Lourdes ferme pour la première fois de son histoire pour une longue durée

Le site majeur du sanctuaire de Lourdes a fermé à la suite des mesures de confinement annoncées en France en ce mardi 17 mars dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

"Pour la première fois de son hisoire", le sanctuaire de Lourdes a fermé ses portes ce mardi midi pour une longue période, d'après la rédaction de La Croix. Cette information a été communiquée le 17 mars sur Twitter par le recteur du site, Mgr Olivier Ribadeau Dumas. Cette décision intervient alors que la France est confinée depuis ce mardi et pour une durée de quinze jours minimum afin de lutter efficacement contre le Covid-19. 

Selon la direction du site, les 30 chapelains du sanctuaire des Hautes-Pyrénées "commencent aujourd’hui neuf jours de prières spéciales pour le monde depuis la grotte des Apparitions", qui seront retransmises en direct par des télévisions catholiques. 

C’est au coeur de cette grotte de Massabielle que la Vierge serait apparue à la jeune Bernadette Soubirous en 1858.

Lourdes est fréquentée chaque année par des millions de pèlerins et par de nombreuses personnes malades ou handicapées. La saison des pèlerinages devait débuter le 5 avril, le dimanche des Rameaux, et durer jusqu’à la fin du mois d’octobre. Tous les pèlerinages ont été annulés suite à l'épidémie de Coronavirus. 

Josette Bourdeu, la maire de la ville, évoque une "catastrophe" pour Lourdes. Le sanctuaire avait déjà été fermé en 2013 lors des importantes inondations. La fermeture du site n’avait alors duré que trois jours.

La saison des pèlerinages pourrait être allongée au mois d’octobre ou novembre 2020.  

La Croix

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !