Coco Chanel, espionne nazie ?<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Coco Chanel,
espionne nazie ?
©

Indiscrétion

Une nouvelle biographie de la couturière affirme qu'elle aurait réalisé des missions pour les renseignements allemands.

Et si Coco Chanel avait été une espionne nazie ? Souvent mise en cause pour ses liens avec les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, la couturière est aujourd'hui accusée par l'un de ses biographes d'avoir collaboré plus qu'activement avec l'état-major nazi à Paris. Dans son livreSleeping with the enemy, Coco Chanel’s secret war (Au lit avec l’ennemi, la guerre secrète de Coco Chanel), dont la sortie est prévue ce mardi aux Etats-Unis, le journaliste américain Hal Vaughan affirme qu'elle a mené plusieurs opérations en Espagne pour le compte de l'Abwehr.

Sous le nom de code de l’agent F-7124, elle serait allée en Espagne avec un autre agent, le baron Louis de Vaufreland, afin de recruter de nouveaux agents pour l'Abwehr à l'été 1941. La couturière, installée au Ritz sous la protection bienveillante de son amant Hans Gunther von Dincklage, dit "Spatz", aurait tenté d'obtenir en échange la libération de son neveu André, emprisonné en Allemagne. Elle se serait aussi servi de ses connexions avec les Allemands dans ses affaires, afin par exemple de reprendre le contrôle de son parfum Chanel, dont elle ne possédait qu'une part minoritaire.

Brièvement arrêtée à la libération, Coco Chanel n'a jamais été inquiétée grâce à l'intervention d'un autre ami haut placé : Winston Churchill. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !