César : le triomphe de "Timbuktu" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Reda Kated, Adèle Haenel, Pierre Niney et Louane Emera.
Reda Kated, Adèle Haenel, Pierre Niney et Louane Emera.
©Reuters

Les bras chargés

César : le triomphe de "Timbuktu"

Le film de Abderrahmane Sissako, relatant le quotidien dans le nord du Mali sous la coupe des djihadistes, a remporté sept prix.

Reçu sept sur huit. Meilleur réalisateur, meilleur montage, meilleure photographie, meilleur son, meilleure musique originale, meilleur scénario original et surtout meilleur film. Il faut bien prendre sa respiration pour lire le palmarès du film "Timbuktu". Le long-métrage de Abderrahmane Sissako, qui raconte la vie quotidienne dans les villages du nord du Mali vivant dans la crainte des djihadistes, est sorti grand vainqueur de la 40e édition des César qui se tenait vendredi soir au théâtre du Chatelet.

Côté acteur, cette cérémonie a fait la pert belle à la jeune génération. Le duo du film "Les Combattants", histoire de deux ados sans histoire qui tentent de survivre, a été récompensé. A seulement 26 ans, Adèle Haenel remporte le César de la meilleure actrice. Son partenaire dans le film, Kévin Azaïs, celui du meilleur espoir masculin. Toujours côté jeunesse, Louane Emaera, la jeune interprète de 18 ans du fils à succès "La famille Bélier", est elle sacrée meilleure espoir féminin. 

Dans le duel des biopics sur la vie d'Yves Saint-Laurent, celui de Jalil Lespert sort gagnant. Enfin, c'est plutôt Pierre Niney, sacré meilleur acteur, qui remporte ce combat face à Gaspard Ulliel, pourtant donné grand favori. Pour les seconds rôles, il fallait également avoir moins de 30 ans pour être sacré. Quand l'américaine, la première récompensée à Paris, Kristen Stewart remporte le César pour son interprétation dans "Sils Maria". Reda Kateb est lui auréolé du César du meilleur second rôle masculin. 

Lu sur BFMTV.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !